fbpx

Moundou: « Deux éléments expliquent la rareté des pièces et monnaies », estime le chef d’agence de la BEAC

En prélude des activités marquant le cinquantenaire de la BEAC, le chef d’agence de Moundou Boukar Hamza, a animé une conférence de presse ce 21 novembre.

L’activité s’est déroulée au sein de ladite institution située au quartier Mbombaya dans le 2ème arrondissement de la ville.

Face aux hommes de médias, le chef d’agence a présenté son institution qui selon lui couvre cinq (05) zones géographiques à savoir les deux Logones, les deux Mayo-Kebbi et la Tandjilé.

A cet effet, son agence met à la disposition des opérateurs qui sont des banques commerciales et comptables publics des billets et des monnaies mais malheureusement ces derniers refusent les pièces de 10f, 25f.

Boukar Hamza à également souligné que la mission de l’institution dont il a la charge évalue les besoins dans la zone, contrôle la qualité des pièces et billets ainsi que la quantité des billets en circulation.

Une fois ces informations collectées, une demande est envoyée au siège national soit pour le ravitaillement en cas de manquement, soit faire des échanges si la qualité de billets n’est pas bonne.

Comment expliquer la rareté des pièces de 500f jusqu’à 5000f et la monnaie dans la ville de Moundou ?

A cette question d’un confrère, le chef d’agence répond sans détour:

« A Moundou depuis trois à quatre mois, on a constaté la rareté des pièces et monnaies et on a fait la demande au niveau du siège pour le ravitaillement mais deux problèmes se posent : un problème conjoncturel et un problème logistique ».

« Depuis la suspension de la Campanie Tchadia y a pas d’avion qui vient à Moundou pour nous ravitailler c’est la principale cause, si non nous avons de stock en quantité à N’Djaména et à Douala mais c’est le problème d’avion qui s’oppose », a-t-il martelé.

L’autre problème pas de moindre la banque centrale a annoncé a mis en circulation de nouvelle gamme de billets donc dans ce cas à 4 mois d’avance, la BEAC n’émet plus billets qui sont actuellement c’est-à-dire les billets de 2022; détaille Boukar Hamza pour expliquer la rareté des monnaies et pièces de 500f en circulation.

TWM MBAIGOTO JOSUÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.