fbpx

Tchad : Les conseillers nationaux adoptent le projet de loi sur la santé maternelle et infantile

Les travaux en séance plénière de la deuxième session ordinaire au titre de l’année 2022 se poursuivent au palais de la démocratie. Ce mardi 08 novembre 2022, les conseillers nationaux ont procédé à l’examen et l’adoption du projet de loi portant ratifications de deux accords de financement (Accord cadre et Accord de Mandat) relatifs au financement du projet de renforcement des services de santé Maternelle et infantile au Tchad.

C’est le président du conseil national de transition Dr Haroun Kabadi qui, a présidé cette séance en présence du Ministre de la Prospective, Economique et de Partenariats internationaux Moussa Batraki, le Ministre de la santé Publique et de la prévention, Dr Abdoulmadjid Abderahim, et le Ministre Secrétaire Général du gouvernement, de la promotion du bilinguisme dans l’Administration, chargé des relations avec les institutions Haliki Choua Mahamat.

Ce projet vise à assurer un accès universel à des soins de santé à une population cible estimée à 6 298 764 habitants, soit 37% de la population totale du Tchad. Ce projet contribuera efficacement au développement socio-économique du pays à l’horizon 2030.

A l’entame de sa présentation, le Ministre de la prospective, Economique et de Partenariats internationaux Moussa Batraki a apporté d’amples explications sur le projet. « L’Accord cadre est relatif au financement par vente à Tempérament ». Le financement sollicité par le gouvernement a recueilli un avis favorable de la banque islamique de développement (BID). Il convient d’indiquer que la vente à Tempérament est une vente où le règlement du prix par l’acheteur se fait en plusieurs tranche.

« Ce projet entre dans le cadre stratégique du plan de développement et du renforcement de la couverture sanitaire universelle et répond parfaitement à la politique du gouvernement en matière de santé. Le gouvernement a sollicité un financement de 48,4 millions USD », a-t-il précisé Moussa Batraki.

Il ressort de sa présentation, le financement est destiné à consolider et à renforcer les services de santé, en l’occurrence des hôpitaux dans les provinces de l’Ennedi-Est, du Mandoul et du Salamat. Les hôpitaux provinciaux d’Abeché, de Bongor et l’hôpital de la Mère et de l’Enfant de N’Djamena seront également appuyés, a-t-il ajouté.

Au cours de cette session ordinaire, les conseillers nationaux ont posés des questions d’éclaircissement, quelques préoccupations sur les accords et formulés des recommandations.

Tour à tour les ministres concernés, ont répondu aux questions posés par les conseillers nationaux notamment sur les modalités de remboursement, la situation de la subvention, le choix des sites d’intervention, le respect des engagements des partenaires, le système sanitaire du Tchad.

A l’issue du vote, le projet de loi portant ratification de deux Accords de financement a été adopté par 66 voix pour, 0 contre et 0 abstention.

Mahamat Moussa Ahmadou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.