fbpx

Sénégal : Mimi Touré candidate aux élections présidentielles de 2024

L’ex-présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), Mimi Touré ou Aminata Touré compte être dans les starting-blocks en 2024.

Selon le journal Quotidien, du Sénégal,
Aminata Touré prépare déjà ses proches, amis et soutiens à la Présidentielle de 2024.

La course à la Présidentielle de 2024 au Sénégal semble bien lancée. A peine la XIVème législature a-t-elle été installée, avec tout ce qui l’a accompagnée en termes de secousses, que l’ex-présidente du CESE) s’y prépare déjà. Il y a lieu même de se demander si Mme Aminata Touré ne sera pas une candidate d’accompagnement à cette échéance?

En tout cas cette dame est déterminée à être dans la course lors de la prochaine échéance électorale majeure du pays. Sa décision, d’en découdre avec le Président Macky Sall, est un élément qui motive sa posture à saisir ce qu’elle considère comme sa chance d’accéder à la magistrature suprême. Tout cela transparaît dans une note adressée à ses partisans que Le Quotidien a obtenu une copie.  » Nous allons devoir rapidement passer à la phase active en vue des échéances politiques de 2024″, a écrit Mimi Touré dans cette note.

Lors d’une rencontre ce dimanche devant la presse nationale et internationale, Aminata Touré s’est prononcée sur les questions d’ordre politique et particulièrement sur les origines de son désaccord avec le président Macky Sall.

« Je tiens juste à vous dire que je n’ai jamais parlé en public du président Macky Sall. Mais il faut à un moment, se dire les choses en face. En effet, depuis l’âge de 32 ans j’ai été directrice de campagne. Je ne suis pas novice en politique. J’ai discuté et eu un accord ferme avec le président Macky Sall sur la présidence de la république » a rappelé Aminata Touré aux membres de l’Assemblée Nationale.

Dame de fer aux ambitions « présidentialistes », l’ancienne première ministre, Aminata Touré continue de faire parler d’elle dans le clivage politique sénégalais.

À 56 ans, toujours élégante dans ses boubous bien taillés, elle a hérité d’une place de choix au cœur de l’administration. Elle y traite de nombreux aspects de la vie quotidienne de ses compatriotes (emploi, formation, politique sociale, environnement, etc.) et reçoit des interlocuteurs de tous horizons. Autrement dit, elle occupe une fonction transversale, qui lui permet de rester sur le devant de la scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.