fbpx

Justice : Les organisateurs du festival Dary réagissent après la déclaration de l’ACTF

Les organisateurs du festival Dary à travers leur cabinet d’avocat, ont fait un point de presse ce 24 septembre 2022, à N’Djaména. Leur communication est axée sur la sortie informative de l’Association Tchadienne des Couturiers Formateurs (ATCF) en ce qui concerne le versement 25.000.000F par les organisateurs du Festival Dary au profit du l’ATCF.

Pour rappel, les organisateurs du Festival Dary notamment le gouvernement tchadien ont été condamné en première instance par la justice tchadienne pour avoir volé le projet de l’Association Tchadienne des Couturiers Formateurs.

Me Klaramadji Jospin, avocat des organisateurs du Festival Dary, l’ATCF s’est prévalue d’un droit qui a été dit à travers un arrêt civil de la Cour d’appel de N’Djaména, au point d’occulter certains principes qui régissent les règles procédurales applicables au Tchad.

Aussi, Me Klaramadji Jospin d’ajouter que, la décision du juge a été rendue par défaut à l’égard des intimés, notamment l’Etat tchadien et les Organisateurs du Festival Dary. Et d’ajouter, qu’aucune précision n’a été faite quant à la signification de décision rendue par défaut à l’égard des Organisateurs du Festival Dary.

Pour lui, l’ATCF fait montre d’une mauvaise foi à travers sa sortie médiatique, « en occultant les principes de clarté et de transparence qui doivent présider à l’interprétation du droit. Pour lui, en utilisant la voie de la presse, l’ATCF tente de paralyser la mise en œuvre des voies de recours reconnues à toute personne contre une décision rendue par la justice.

« L’exercice d’une voie de recours étant un droit reconnu à toute personne intéressée par une décision de justice, nous appelons les membres de l’ATCF à la retenue et à faire preuve de bon sens afin de faciliter la tâche à nos juridictions qui sont tenues de rendre justice au nom du peuple tchadien », a conclu Klaramadji Jospin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.