fbpx

Tchad : Le CONITE dénonce de prélèvement de taxe hors normes sur le territoire camerounais

Le Secrétaire Général du Conseil National des Importateurs, Investisseurs, industriels Tchadiens et Exportateurs (CONITE), Mahamat Nour Abakar, a fait un point de presse hier lundi 19 septembre 2022. Sa communication est axée sur les tracasseries douanières et prélèvements des taxes hors normes sur le territoire camerounais qui impactent négativement le prix de produits au Tchad.

Pour le Secrétaire général du CONITE Mahamat Nour Abakar, des Organisations « aux activités occultes et illégales », se sont concertés au Cameroun, au niveau du Port de Douala, principal point d’accès des Importations et Exportations des vivres et non-Vivres à Destination ou en Provenance du Tchad, pour décider de l’asphyxie économique et commerciale le Tchad.

De ce constat, Mahamat Nour Abakar informe l’opinion nationale et les plus hautes autorités du pays, que les frais déjà illégaux de transite qu’on nous surfacturé à 35.000 FCFA contre gré par conteneur pourtant en Transite, sont rendus aujourd’hui à plus de 500.000 FCFA par Cargaison, soit plus de 11 fois, du jour au lendemain sans la moindre raison !

Par conséquent, le CONITE prévient que rien n’a fait l’ensemble des vivres et non vivres au niveau du Tchad va augmenter brusquement d’ici un (1) mois.  » Une pénurie et/ou une cherté de vie ; disons qu’une crise économique de forte pression sera ressentie aussitôt au niveau du Gouvernement du Tchad et par la population tchadienne », regrette le Secrétaire Général du CONITE.

« Sans qu’on ne sache pourquoi et d’où ça vient. Une façon subtile, sournoise et criminelle de rendre la situation économique du Tchad explosive. Et à terme, ainsi provoquer des soulèvements populaires inutiles que dangereux. Comme si le Tchad et les tchadiens n’ont pas déjà beaucoup de problèmes socio-économiques et sécuritaires à gérer à la fois », s’inquiète le CONITE

Par ailleurs, le CONITE à travers la voix de son secrétaire général, appelle les plus hautes autorités tchadiennes à saisir et alerter dans le plus bref délai, leurs collègues du Cameroun pour condamner et mettre fin une fois pour toute, ces genres des complots d’asphyxie économique et commerciale le Tchad.

Toumaï Web Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.