fbpx

Lac Iro : Le comité de crise exige la démission de Kabadi du CNT et du MPS

Par un communiqué de presse, le Comité de Crise de la Situation dans le Département du Lac-Iro, informe l’opinion natonale et internationale que le conflit meurtrier opposant les agriculteurs aux éleveurs dans ledit departement, province du Moyen-Chari qui s’est déclenché depuis le 13 septembre 2022 est en train de prendre d’autres allures.

« En plus de l’attaque précédente du village MBARABE, des assaillants lourdement armés ont attaqué dans la nuit du 15 au 16 septembre 2022 plusieurs villages notamment ROKOU, NGUINA, KIKOYE, NGOH, OULBOYE, BEBOLO (DJOWA), BIOBE, SIYE, GUINA, BARA, KOLOMA, SOUBO, BOHOBE, KOSKOBO, MALENIKO et NGARONGO. » Indique le communiqué.

Le comité de préciser que le bilan de ces attaques se dégage comme suit : 16 morts, 21 blessés, 178 cases brulées, 104 bœufs, 100 chèvres et 8 millons de Francs CFA emportés.

« La tension reste vive et au moment où nous parlons. La population de ces villages cités est en debandade sans abri et ère partout en brousse en cette saison de pluies sous les intempéries et tous les champs sont systématiquement dévastés. » Ajoute-t-il.

De ce qui précède, le comité de Crise dénonce ces agissements et tient pour responsables les autorités administratives et militaires locales.

Par ailleurs, le comité exige la démission du Président du Présidium du Dialogue GALI NGOTE GATTA ou la suspension des travaux dudit dialogue et celle de KABADI du CNT et du MPS.

En outre, il demande le départ du préfet et des autorités militaires du Département du Lac-Iro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.