fbpx

DNIS : Efforts de médiation pour inclure toutes les parties dans le dialogue

C’est la fin des travaux en commissions au dialogue national inclusif au Tchad. Ce mardi 13 septembre, les résultats des travaux seront transmis au présidium qui fixera la date de la plénière pour débattre des résolutions. Pendant ce temps, le groupe des religieux et des aînés a essayé un ultime effort pour ramener les mécontents dans la salle du dialogue.

Jusqu’à ce jour, des organisations comme Wakit tama, Les Transformateurs, Les démocrates et le groupe de l’appel du 1er juin n’ont toujours pas foulé la salle où se tient le dialogue. C’est donc une ultime tentative pour les convaincre d’y prendre part. Le groupe des sages de la République leur a soumis un projet d’accord qui prend en compte leurs préoccupations, notamment l’inclusivité et l’équilibre dans la représentation.

On peut aussi lire dans le document que le dialogue sera suspendu pendant quelques jours le temps de revoir les quotas de participation et surtout le statut des participants qui auront le droit de vote.

Les représentants des forces de défense et de sécurité, les chefs traditionnels, les chefs de circonscriptions administratives par exemple ne devraient pas être électeurs.

Seuls les partis politiques et la société civile auront le droit de voter après un travail de rééquilibrage qui permettra aux mécontents d’intégrer la salle du dialogue.

Ceci n’est qu’une proposition qui sera soumise à la partie gouvernementale. Et on saura d’ici mercredi 14 septembre, selon la réponse à cette proposition, si ceux qui boycottent le forum intègreront la salle ou pas.

RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.