fbpx

Société : 100 femmes arabophones à l’école de l’entrepreneuriat

.

La maison nationale de la femme a servi de cadre la formation de la caravane 100 femmes arabophones de la ville de N’Djamena, ce lundi 12 septembre 2022.

La cérémonie du lancement a été présidée par la Directrice Générale de la maison nationale de la femme Wadana Habiba Solange en présence du chargée de programme genre et droits humains UNFPA Rachel Mbainda, le Coordonnateur du projet 50 000 femmes arabophones Haroun Adam Hassan.

L’objectif de ce projet est d’offrir les opportunités aux femmes arabophones pour qu’elles puissent développer les activités génératrices de revenus à travers l’entrepreneuriat qui est d’ailleurs un facteur incontournable développement du pays.

Dans brève présentation, le coordonnateur du projet 50 000 femmes Haroun Adam Hassan a apporté d’amples explications sur le projet. « C’est une caravane de 50 000 femmes arabophones et cette caravane qui va s’étendre sur l’ensemble du territoire national du Tchad qui vont bénéficier de cette formation. Donc, aujourd’hui nous avons commencé par 100 femmes de N’Djamena ».

« Les thématiques que nous allons aborder au cours de cette formation, d’abord par l’entrepreneuriat avec l’approche zéro dette ou bien avec ses propres moyens, en suite la santé de reproduction » a déclaré le coordonnateur du projet 50 000 femmes arabophones.

Ouvrant les travaux de cette formation, le Directrice Générale de la maison nationale de la femme a rappelé que, la volonté manifeste de ce projet est de résorber significativement la pauvreté, réduire l’exposition à la famine, créer des emplois décents et améliorer les conditions de vie des jeunes filles et des femmes issues du monde femmes arabophones.

« Il est nécessaire de favoriser la création des cadres nécessaires qui favorise l’accès au capital à la connaissance. L’idée de ce projet est d’interpellé les décideurs publiques et les autres partenaires pour qu’ils soient conscient de cette marche démographique afin d’outiller les jeunes filles et les femmes » a martelé la Directrice Générale de la maison national de la femme.

Durant deux semaines, les participants seront outiller les différents thématiques notamment démarrer avec zero dette, l’éducation à la vie familiale, la paix et gouvernance et l’alphabétisation.

Mahamat Moussa Ahmadou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.