fbpx

Fada: Couacs après le refus d’un Chef de station ONAMA de céder sa place à l’entrant

Une équipe de l’Office National des Médias Audiovisuels en mission de passation de service à la tête de la station provinciale à Fada dans la province de l’Ennedi-Ouest fait face à un refus catégorique du directeur sortant Mahamat Ali Tokimi alors que l’entrant Mahamat Khamis Mahadi fait partie de la délégation.

Selon les explications du désormais ex Directeur de la station de l’Ennedi-Ouest, un simple arrêté n’a pas de consistance juridique pour le remplacer sachant qu’il a été nommé par décret. Il évoque un deuxième argument sur l’authenticité du nom écrit sur l’arrêté, selon lui, son nom est mal écrit et il ne s’appelle pas ainsi.
En outre, le chef de Station sortant dénonce la signature de 3 arrêtés en moins d’un mois.

Dans un premier temps, sa nomination à la station Faya le 22 juillet dernier avant que la hiérarchie ne change et le nomme par un arrêté non publié à la station provinciale de Bardaï et le maintien du chef de station de Faya sur place. Pour le chef de station sortant de Fada, « l’administration n’est pas un jeu où les gens signent des actes comme bon leur semble »

Le secrétaire général de la province qui a saisi l’affaire n’arrive pas à parvenir à un terrain d’attente entre les deux responsables de la station provinciale de l’ONAMA.

La délégation conduite par le Directeur des stations provinciales prolonge son séjour dans ladite ville en attendant le retour du Gouverneur de la province parti en mission il y a quelques jours.

Il faut rappeler que les nominations à la tête des stations de l’ONAMA relevaient de la compétence du Président de la République, puis Directeur Général a connu un changement dans le nouveau organigramme et cette prérogative revient au ministre de la communication porte parole du gouvernement par arrêté.

Fada/Toumaï Web Médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.