fbpx

DNIS : Wakit-tama rejette le Comité Ad Hoc mis en place par le Président du Présidium

Par un communiqué de presse, la Coalition des Actions Citoyennes Wakit Tamma exprime ses préoccupations quant au processus actuel du Dialogue National.

La coalition s’interroge sur la pertinence de la composition et du nombre « pléthorique du Comité Ad Hoc mis en place par le Président du Présidium le 31 août 2022 alors même qu’un Comité des religieux et des ainés a offert ses bons offices à l’effet d’aider de façon impartiale et désintéressée à concilier les différentes positions pour un dialogue national sincère, inclusif et souverain. »

Aussi, elle s’interroge également sur la répression des Transformateurs dans ce contexte où, par ailleurs ils sont appelés à regagner le DNIS avec Wakit Tamma et les groupes non participants.

« De ce qui précède, Wakit Tamma récuse catégoriquement ce Comité ad-hoc de toute évidence non neutre et partial. Elle déclare devoir continuer les négociations entamées avec le Groupe des religieux et sages. » Précise le communiqué.

Pour finir, elle condamne avec la dernière énergie le siège des locaux des Transformateurs et la répression des forces de défense et de sécurité qui s’en est suivie et appelle toutes les forces vives à rester mobilisées pour des actions citoyennes futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.