fbpx

Lac : exécution, enlèvement, les éléments de Boko Haram sèment la terreur dans les Îles

En date du samedi 13 Août 2022, les éléments de la secte Boko Haram ont fait irruption dans les sites des déplacés de Kaya, localité située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Bol et tué deux personnes, tous commerçants vendeurs des poissons.

Ensuite, dans la nuit du dimanche 14 Août 2022, ces mêmes éléments de Boko Haram sont revenus dans les lieux.

Selon une source, ces derniers sont spécialement revenus pour exécuter un certai Marah Abdou. Heureusement pour lui, il a changé de domicile a pu échapper à ces derniers. Ainsi, ils ont laissé des messages comme quoi, ils ont une liste de 40 personnes qu’ils doivent éliminer. Pour le moment ils en ont tués deux (2) donc il reste encore 38 personnes dans leurs viseurs.

Des personnes déplacées

Le lundi 15 Août 2022, deux pirogues ont été aperçues entre le village de Ngouya et le Site des déplacés de Kaya en direction du village de Ngorérom mais ils ont eu le malheur d’être repérées par un membre du comité de vigilance.

Ces derniers a attaqué les pirogues et ils ont échangé des tirs pendant plus d’une demi-heure et il a réussi à obliger ces derniers à rebrousser chemin.

Il faut le rappler, le même jour, certains éléments de Boko Haram ont fait un affrontement avec les éléments de nos forces de défense et sécurité ainsi que les membres du comité de vigilance.

Bilan deux morts du côté de l’armée et une douzaine de morts dans le rang des éléments de Boko Haram selon les sources sécuritaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.