fbpx

Société/Mangalmé : les premiers Mariage  » Am-Chilini » sera célébré bientôt

La Mairie de Mangalmé en accord avec le Conseil Supérieur des Affaires Islamiques de ladite ville et les chefs traditionnels s’activent à célébrer dans les prochains jours, le mariage appelé  » Am-Chilini ». Dans ce mariage, la fille elle-même peut choisir son futur mari. Le choix doit se faire uniquement par la future épouse. Cette décision est prise à l’issue d’une assemblée générale ténue le 20 juillet dernier dans la province du Guera, précisément à Mangalmé.

La commission mise sur pied travaille d’arrache-pied pour dresser une liste des filles ou femmes éligibles à ce néo- mariage.

Les personnes ciblées par « Am-Chilini » sont du département de Mangalmé composé des cantons Moubi Zarga, Moubi Hadaba, Moubi Goz et Dadjo 2.

Le Mariage sans consentement ou « Am-Chilini » vise à lutter contre le vagabondage sexuel et les Maladies Sexuellement transmissibles et pallier au mariage tardif.

A Mangalmé, le sujet de ce mariage est sur toutes les lèvres. Cette pratique semble adhérer plusieurs personnes. Une occasion pour ceux qui n’ont pas le moyen de célèbrer leur mariage. Donc si le garçon accepte la demande, il paiera 35 000 fcfa. Toutefois s’il refuse , il paie une somme de 10 000 fcfa comme amende.

Toute fille ou femme éligible qui se sent gênée par cette pratique paiera une amende de 15 000 fcfa. Les femmes ou filles éligibles qui refusent de faire le choix payeront une amende de 25 000 fcfa et 50 000 fcfa d’amande pour une femme qui insulte sa coépouse issue de  » Am-Chilini’

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.