fbpx

Diaspora : Les tchadiens de Chine appellent à l’aide le gouvernement

Les ressortissants tchadiens en République Populaire de Chine connaissent une situation sans précédent. En effet, depuis l’introduction du système de NNI et le déclenchement de la COVID-19, les ressortissants tchadiens en Chine n’arrivent plus à renouveler leurs documents administratifs.

L’ANATS qui a promis plusieurs missions n’a pas honoré sa promesse. Les autorités chinoises quant à elles, imposent des mesures drastiques contre les voyages hors du pays poussant les étudiants à rester sur place sans documents administratifs.

Après plusieurs demandes introduites auprès des affaires étrangères tchadiennes sans succès, les ressortissants lancent un communiqué auprès du PCMT dont voici la teneur :

Nous, ressortissants tchadiens vivant en République populaire de la Chine, avons décidés de rompre le silence face au problème de renouvellement de nos passeports depuis plus de trois ans.

En effet, nous avons nos passeports qui sont déjà expirés il y a déjà plus de trois (3) ans, malgré la décision de la prorogation de nos passeports initiée par le Ministre sortant des Affaires Etrangères et de l’Intégrations africaine par le biais de l’Ambassade du Tchad en chine suite a nos cris de coeurs, la situation ne fait qu’empirer du jour au jour, influençant négativement sur beaucoup des étudiants qui ne sont pas en mesure de renouveler leur visa, d’obtenir des bourses d’études ou encore de décrocher un contrat de travail en raison de manque de passeports valident ainsi que des travailleurs et des hommes d’affaires qui sont confrontés à des difficultés bancaires qui mettent en mal toutes leurs activités.

Nous vous rappelons que certaines villes commencent à ne plus reconnaitre ce document administratif (passeports prorogé) en donnant des délais de deux semaines à certains étudiants de quitter le territoire, ce qui est déjà en vigueur. Nous en appelons au Président du Conseils Militaire de Transition de saisir les Ministères ou institutions concernés particulièrement le Ministère des affaires Etrangère de déployer rapidement comme il a été déjà fait dans d’autres pays, l’équipe de l’ANATS sur le terrain afin de remédier à ce problème qui est déjà plus que sérieux.

Car, notre patience depuis plus de trois ans à déjà atteint le seuil de tolérance. Ces circonstances nous obligent aujourd’hui à porter nos voix à travers tous les réseaux de communication pour faire parvenir à toutes les oreilles nos cris de cœur, qui restent pour nous LE SEUL ESPOIR pour nous sortir de cette impasse.

Les ressortissants tchadiens vivant en Chine.

Le 06 Août 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.