fbpx

Tchad : L’ANIF poursuit « YES » pour atteinte à la santé publique et blanchissement des capitaux

L’Agence Nationale des Investigations Financières (ANIF), a intenté des actions en justice contre la société CPL, productrice de la farine de marque « YES ».

Il s’agit d’ « atteinte à la santé publique » pour avoir vendu des produits toxiques à la population tchadienne et blanchissement des capitaux car, selon le DG de l’ANIF, les responsables de cette société ne déclarent rien du tout, ils ne sont pas dans le circuit bancaire et n’ont pas respecté leur cahier de charge.

Le DG de l’ANIF, Idriss Annour, a relevé que ces actes sont punis par l’article 423 du code pénal tchadien ; l’article 2 de la loi de 29, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.