fbpx

Soudan : Manifestation contre le putsch et les divisions ethniques

Des centaines de manifestants ont défilé ce mardi 26 juillet, au Soudan contre le putsch militaire et la résurgence des violences tribales.

Le principal bloc politique civil, les Forces de la liberté et du changement (FLC), avait appelé à une mobilisation massive pour « la coexistence pacifique » dans une « nation unie » entre les multiples ethnies et tribus que compte le Soudan.

« Les appels du FLC sont dans la continuité du refus du peuple du coup d’état militaire et des protestations qui ont commencé après le coup d’état du 25 octobre. C’est une poursuite de la lutte menée par les comités de résistance et toutes les factions révolutionnaires et civiles. », explique Hassan Bakry, l’un des manifestants. 

Pour Alreeh Mohamed, également présent dans le cortège : « Le peuple soudanais refuse catégoriquement d’être impliqué dans un conflit armé fondé sur la couleur ou l’ethnicité. Les Soudanais doivent refuser cet appel et tous les appels au combat. Tous ces appels doivent être abandonnés et le peuple soudanais doit vivre dans un pays pacifique. »

L’Etat du Nil Bleu, dans le Sud, a été endeuillé à la mi-juillet par un conflit tribal pour l’accès aux terres agricoles. Des affrontements qui ont fait une centaine de morts et qui avaient gagné d’autres Etats du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.