fbpx

Tchad : L’Ordre des Avocats dénonce la précarité de la situation sociopolitique et économique

Suite à des nombreuses situations relatives aux droits de l’homme, de la justice et de l’état de droit au Tchad, le Conseil de l’Odre des Avocats du Tchad a fait un point de presse, ce vendredi 22 juillet 2022.

Dans sa déclaration, le Président du Conseil de l’Ordre des Avocats du Tchad, Me DJERANDI LAGUERRE DIONRO a notifié avec beaucoup de déception la détérioration constante des conditions de vie des tchadiens.

Pour lui, cela va de la précarité dans la quelle vit le plus grand nombre de la population. Il note entre autres, la cherté de vie, les conditions sanitaires déplorables conduisant à des nombreuses maladies et à des décès récurrents qui sont liés en partie à la mauvaise alimentation et au manque du contrôle des produits alimentaires introduit au Tchad.

Au plan de la corruption, de détournements des deniers publics, Me DJERANDI LAGUERRE DIONRO dénonce avec rigueur le laxisme des gouvernants.

« Des nombreux cas se sont produits par le passé. Mais là où le bas blesse, les mauvais gestionnaires de la chose publique, les acteurs de la corruption et les détourneurs des deniers publics ne sont souvent pas inquiétés ou si des procédures sont engagées, elles n’aboutissent à rien et ces personnes sont d’ailleurs mieux récompensées dans d’autres responsabilités », a déploré le Président du Conseil de l’Ordre des Avocats du Tchad.

L’affaire de la Société des Hydrocarbures du Tchad ( SHT) n’a pas été perdue de vue par Me LAGUERRE DIONRO. Il a dénoncé le silence de la justice face à l’affaire SHT. « Le Barreau du Tchad s’interroge sur l’ élan que prend cette affaire et le silence de la justice notamment du parquet . Dans une affaire rocambolesque comme celle là, sous d’autres cieux, le Parquet se saisit d’office et communique pourtant la préservation de l’ intérêt général que le respect du droit de la défense », a affirmé le Bâtonnier Président du Conseil de l’Ordre des Avocats du Tchad.

S’agissant les négociations entre le gouvernement et les politico- militaires qui se déroulent à Doha, Me DJERANDI LAGUERRE DIONRO a dit que le Barreau du Tchad exprime de sérieuses préoccupations quant à la sincérité de tous les tchadiens pour une paix réelle et définitive. « Le Barreau du Tchad appelle le gouvernement et les politico-militaires à la sincérité et a privilégié l’intérêt du peuple au détriment de tous calculs ou intérêt particuliers et égoïstes », a laissé entendre le Président du Conseil des Avocats du Tchad.

Avant de finir sa déclaration, au nom du Barreau du Tchad, Me DJERANDI LAGUERRE DIONRO, a appelé les autorités de la transition au respect constant de l’Etat de droit; à plus d’efficacité dans la gestion de la chose publique pour une réalisation efficiente des droits humains dans toutes leurs dimensions; à l’égalité de tous devant la loi, devant les services publics et aux fonctions publiques ; à la sécurité des citoyens sérieusement mise à mal; au respect des engagements pris pour la conduite de la transition.

Toumaï Web Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.