fbpx

Nigeria : Un prêtre tué par ses ravisseurs dans le nord-ouest

Un prêtre catholique enlevé la semaine dernière dans le nord-ouest du Nigeria a été tué par ses ravisseurs tandis qu’un autre prêtre kidnappé le même jour a réussi à s’échapper, a déclaré mercredi le responsable régionale de l’Association chrétienne du Nigeria.

Le nord-ouest et le centre du Nigeria sont le théâtre de bandes criminelles, appelées localement « bandits », qui attaquent, pillent et tuent de nombreux habitants. Ces « bandits » procèdent également à de nombreux enlèvements d’écoliers, de villageois, de voyageurs et de personnalités publiques, dont des prêtres, pour obtenir des rançons.

Les prêtres John Mark Chietnum et Donatus Cleopas ont été enlevés le 15 juillet dans une église du village de Yadin Gura, dans l’État de Kaduna, où ils s’étaient arrêtés pour la nuit, a déclaré Joseph Hayab, responsable de l’Association chrétienne du Nigeria (CAN) à Kaduna.

Mardi, le prêtre Donatus Cleopas a réussi à échapper à ses ravisseurs alors qu’ils étaient en chemin pour rencontrer un émissaire de la CAN afin de l’échanger contre une rançon, selon l’association.

« Le révérend père Cleopas, qui a échappé à ses ravisseurs, nous a confirmé que son collègue le révérend père Chietnum avait été tué le jour de leur enlèvement », a déclaré M. Hayab à l’AFP. « Nous avons pu récupérer le corps du défunt prêtre, qui s’est considérablement décomposé, et nous allons procéder à l’enterrement demain », a-t-il ajouté.

M. Hayab a négocié pendant plusieurs jours avec les bandits, qui avaient initialement exigé 60 millions de nairas (environ 145.000 dollars) pour les deux prêtres. « Nous ne savions pas que l’un d’entre eux avait été tué », a déclaré M. Hayab, ajoutant qu’ils avaient finalement convenu d’un « montant raisonnable », sans donner plus de détails.

Dans sa fuite, le prêtre n’a pas eu le temps de joindre sa paroisse, et les bandits ont enlevé l’homme envoyé par l’association pour payer sa rançon, toujours selon cette source. Les prêtres sont « délibérément pris pour cible par les bandits, qui en ont kidnappé 13 au cours des deux dernières années », a-t-il ajouté.

Kaduna est l’un des États les plus touchés par les attaques de gangs. En mars, des hommes armés ont attaqué un train de passagers entre Abuja, la capitale du Nigeria, et Kaduna, tuant huit personnes et enlevant des dizaines de passagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.