fbpx

Politique : le monde célèbre la journée Internationale Nelson-Mandela

« Le monde rend hommage à un géant de notre époque, un homme au courage inégalé, un leader ayant accompli une œuvre prodigieuse, un homme d’une dignité sereine et d’une profonde humanité », a indiqué le chef de l’ONU, à l’occasion de cette journée célébrée le 18 juillet de chaque année et qui correspond à la date de naissance de Mandela, dite Mandela Day, proclamée en 2009 par l’Assemblée générale des Nations unies. 

Nelson Rolihlahla Mandela, connu également sous le nom de « Madiba » (1918-2013), « un repère moral », « a refermé les plaies de communautés entières et guidé des générations entières », a-t-il ajouté, rappelant que l’icône de la justice raciale a parcouru le chemin vers la liberté et la dignité « avec une détermination sans faille, mais aussi avec compassion et amour », montrant que « chacun et chacune d’entre nous peut et doit bâtir un avenir meilleur pour l’humanité tout entière ».

Aussi, M. Guterres a appelé à honorer la mémoire de l’ancien président de l’Afrique du Sud « par nos actes », en dénonçant la haine et en défendant les droits humains, en croyant profondément en l’humanité, « et en édifiant ensemble » un monde plus juste, plus bienveillant, plus prospère et plus durable pour tous les êtres humains.

« Madiba », qui rappelait toujours que « les vrais héros, ce sont ceux qui font la paix et qui bâtissent », a été qualifié par M. Guterres de « champion d’une Afrique du Sud libre et démocratique » qui a passé près de trois décennies en prison à résister au régime raciste de l’apartheid. 

Toutefois, a déploré le Secrétaire Général de l’ONU, l’ombre de la guerre « assombrit notre présent, le monde est accablé par les urgences, souillé par le racisme, la discrimination, la pauvreté et les inégalités, et menacé par les catastrophes climatiques ». 
Ensemble et en suivant l’exemple de « Madiba », « nous pouvons rendre notre monde plus juste, plus bienveillant, plus prospère et plus durable pour tous les êtres humains », a-t-il conclu.

Pendant 67 ans, Nelson Mandela a mis sa vie au service de l’humanité, en tant qu’avocat spécialiste des droits de l’homme, prisonnier de conscience, architecte international de la paix et président d’une Afrique du Sud libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.