fbpx

Tchad : Le Président de l’UNJCP appelle les jeunes « à ne pas se laisser manipuler »

Le Président de l’Union Nationale des Jeunes Cadres pour la Consultation et la Cohabitation Pacifique (UNJCP) a fait un point de presse, à la Maison des médias du Tchad, ce vendredi 15 juillet 2022. Sa communication était axée sur la visite des membres de l’UNJCP à la Base Aérienne Projetée (BAP) de N’Djamena le lundi dernier, sur invitation de l’Ambassade de France au Tchad.

Selon le Président de l’UNJCP, Me Sidick Sougui Lony, le but de cette visite est de s’imprégner des dispositifs mis en place par les armées françaises à travers la force Barkhane « pour lutter contre les groupes terroristes et soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace ».

Me Sidick Sougui Lony a indiqué ensuite qu’au delà de l’aspect sécuritaire, la force Barkhane intervient également sur le plan social et professionnel. A titre d’exemples, il a cité le soutien aux jeunes défavorisés et handicapés ; le soutien matériel aux orphelinats; la réfection des hôpitaux ; la construction des écoles ; la dotation en puits d’eau ; la formation des militaires et des sapeurs pompiers, etc.

« Cette visite organisée par l’Ambassade de France nous a permis de comprendre dans toute sa dimension les contours de cette coopération militaire entre nos deux pays à travers la force Barkhane », a-t-il indiqué.

Le Président de l’UNJCP a également souligné dans sa communication que la présence des armées françaises au Tchad résulte simplement de la volonté des hautes autorités des deux pays « amis et frères » d’œuvrer pour le bien des tchadiens. Et d’ajouter, « la France a toujours été aux côtés du Tchad. Elle participe activement au progrès social et économique de notre pays grâce à ses multiples sociétés pourvoyeuses d’emploi dont Total Énergie. »

« Malheureusement, ces derniers temps, des hommes politiques véreux et malintentionnés vehiculent des messages haineux envers la France, allant même à solliciter le retrait des forces armées françaises du Tchad. Mais avaient-ils pensés aux conséquences d’un éventuel retrait ? Comment allons-nous faire face ou résister seul aux menaces des djihadistes ? » Déplore-t-il.

Sidick Sougui Lony appelle par ailleurs les tchadiens à ne pas se laisser manipuler par « les mauvaises personnes qui veulent mettre à mal la coopération agissante » entre le Tchad et la France.

Pour finir, il a appelé la jeunesse tchadienne à ne pas se laisser « embrouiller par les hommes politiques animés par leurs désirs malsains d’instaurer le chaos au Tchad et de ne pas répondre à l’appel à manifestation de la coalition Wakit Tama du 16 juillet 2022. » Cette marche est, selon lui, inopportune et ne répond pas aux aspirations de la jeunesse tchadienne.

Adam Ramadane Ibrahim

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.