fbpx

Tchad : Adam Ismaël plaide pour la création d’un office autonome en charge de l’entrepreneuriat

Le jeune Ambassadeur de l’entrepreneuriat Adam Ismael, décrit la situation que traversent les jeunes entrepreneurs tchadiens face aux actions inefficaces du gouvernement pour venir à bout de la question du financement des projets des jeunes.

Nous avons écrit, demandé et plaidé auprès du feu Maréchal du Tchad Idriss Deby ITNO pour la prise en compte des aspirations de la jeunesse tchadienne en matière d’entrepreneuriat. En avril 2020 nous avons applaudi et soutenu l’annonce d’un fonds de 30 Millards en faveur de l’entrepreneuriat mais deux ans après aucun résultat concret sur le terrain à la hauteur de cette enveloppe.

Nous avons écrit, plaidé et souhaité auprès du Président du Conseil Militaire de Transition Général Mahamat Idriss Deby pour la promotion de l’entrepreneuriat dans cette transition. Nous avons espéré et obtenu un département en charge de la question mais nous continuons d’espérer un changement car jusqu’ici…, hélas!

Soit la politique du PCMT en matière d’entrepreneuriat est mal comprise ou mal traduite dans les faits par le gouvernement, soit les autorités en charge de la question n’ont que foutre de la jeunesse tchadienne entreprenante.

Au même titre que le fonds de 30 millards géré par le ministère des finances et leurs amis banquiers, l’initiative 50 milles Emplois lancée en grande pompe risque d’être torpillée, et échappée aux premiers bénéficiaires qui sont les jeunes entrepreneurs tchadiens. Au rythme des échos actuels ça sera le cas.

Au delà de l’aspect politique qui est aussi important pour l’image du PCMT et du gouvernement, il y’a aussi une vision et des résultats concrets à réaliser sur le terrain.

A un moment donné dans ce pays, il faut que les gens(ministres, DG et autres lobbies) arrêtent avec cette mauvaise habitude de s’accaparer de tout ce qui revient de droit à la jeunesse tchadienne. Ceux là mêmes dont leur mauvaise gestion est avérée , qui ne soucient que de leur ventre et de leurs intérêts égoïstes au détriment de la politique du PCMT sont promus et maintenus. Nos alertes et le cri des milliers de jeunes tchadiens masqués à coups de folklores et achats des consciences de certains jeunes.

Nous avons plus que assez des annonces politiques pour de la politique, nous sollicitons que des vrais projets impactant des jeunes tchadiens soient financés. Nous suggérons au gouvernement de créer un office autonome en charge de l’entrepreneuriat pour résoudre cette question aussi de travailler avec les incubateurs et autres organisations qui font la promotion de la l’entrepreneuriat au Tchad depuis des années.

Nous n’avons aucun problème avec un ministre ou un directeur en particulier, nous assumons ce que nous écrivons et n’avons de la considération que pour l’intérêt de la jeunesse tchadienne.

Espérons et gardons l’espoir pour que les choses se fassent autrement! Surtout MAINTENANT !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.