fbpx

Tchad : La CTDDH exige la libération des ex travailleurs de TCC arrêtés aujourd’hui

Par un communiqué de presse, la Convention Tchadienne de Défense de Droits de l’Homme (CTDDH), informe l’opinion nationale et internationale qu’en ce jour du 30 juin 2022, de nombreux ex travailleurs de TCC ont été arrêtés et détenus dans les locaux du commissariat central de N’Djamena.

« En effet, tôt dans la matinée, des nombreux ex-travailleurs de la TCC ont été arrêtés devant la direction nationale d’ESSO à N’Djamena. Ces ex-travailleurs ont organisé ce matin un sit-in pour protester contre la lenteur dans l’exécution de la décision judiciaire ayant condamné la compagnie ESSO au payement d’un montant de 10 milliards 500 millions de francs CFA au profit de ces 3500 ex-travailleurs à titre de droits sociaux. » Indique le communiqué.

Pour la CTDDH, cette arrestation et détention porte gravement atteinte aux dispositions de la Charte de Transition et textes internationaux garantissant la liberté de réunion et d’association pacifique.

Par ailleurs, elle invite la compagnie ESSO à s’exécuter conformément à la décision judiciaire, charge aux ayants de rémunérer leurs 4 défenseurs tel que stipule leurs accords.

En fin, la Convention Tchadienne de Défense de Droits de l’Homme demande aux autorités la libération immédiate et sans conditions de toutes les personnes retenues. Elle demande aussi au gouvernement de Transition de s’assurer de la bonne exécution de cette décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.