fbpx

Énergie et Pétrole : Ce que l’on sait de la disparition de 38 milliards de FCFA

La Société des hydrocarbures du Tchad, principale compagnie pétrolière nationale du pays est tourmente. D’après des sources contactées, 38 milliards de FCFA ont disparu des comptes bancaires de la société conduisant à l’arrestation de l’équipe dirigeante.

Tout serait parti d’un contrôle récent effectué au sein de ladite société, les inspecteurs auraient découvert la disparition d’une énorme somme de 38 milliards de FCFA sans justificatif. Ceci a conduit à l’arrestation du Directeur Général et de son adjoint par les services de sécurité.

Après plusieurs jours d’investigation, le directeur général Boayam Michel aurait présenté des alibis. Ce dernier d’après la source aurait déclaré « qu’il était en évacuation sanitaire au moment de la disparition de la somme. Et qu’il n’est en aucun cas responsable de la disparition de cette somme. » Après interrogatoire, le Directeur Général a été libéré contrairement à son adjoint.

D’après la source sécuritaire,
Le directeur général adjoint de ladite institution Tahir Issa Ali est maintenu en détention car il est soupçonné d’être derrière la disparition de la somme de 38 milliards. En outre, le Directeur Général adjoint est accusé de falsification de la signature du Directeur Général, principal ordonnateur de la société.

Principale companie pétrolière du pays, la SHT connaît depuis quelques années une instabilité chronique. Plusieurs directeurs ont été nommés au cours des dernières années sans pour autant arriver à une gestion rationnelle ni à nationaliser la manne pétrolière.

Après l’emprunt d’argent catastrophique à la société Glencore, la SHT connaît un autre scandale qui risque de créer un scepticisme auprès de l’opinion publique.

Toumaï Web Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.