fbpx

Religion : plusieurs pays exigent des excuses publiques de l’Inde

Une crise diplomatique a émergé depuis ce week-end entre l’Inde et plusieurs pays. Cela fait suite à des propos jugés insultants envers le prophète Mohamed, tenus par des porte-parole du parti nationaliste hindou BJP, au pouvoir. À la suite de cela, le Qatar, le Koweït, l’Iran et l’Arabie saoudite, l’Oman, la Malaisie, l’Indonésie, les Maldives ont convoqué les ambassadeurs indiens de leur pays en guise de protestation.

New Delhi tente de limiter les dégâts mais la tempête diplomatique se déchaîne. La liste des pays condamnant les propos d’une porte-parole du parti au pouvoir en Inde, à l’encontre de l’islam et du prophète Mahomet, ne cesse de s’allonger. Les monarchies du Golfe, l’Iran, l’Irak, la Jordanie, le Pakistan, l’Afghanistan, les Emirats arabes unis : au moins quinze pays ont déjà réagi aux déclarations de Nupur Sharma, suspendue le 5 juin par le Bharatiya Janata Party (BJP) du premier ministre indien, Narendra Modi. Un acte rare dans un pays qui a pris plusieurs contre les musulmans depuis son arrivée au pouvoir.

Ces déclarations ont d’abord heurté la communauté musulmane indienne, qui a déposé plainte contre cette dirigeante. Et des manifestations ont eu lieu, mais ont été fortement réprimées, les autorités parlant même d’un complot islamiste. Jusque-là, le scénario est tristement ordinaire ces dernières années.

Mais le BJP en a perdu le contrôle quand le Qatar, l’Iran, le Koweït et l’Arabie saoudite ont aussi condamné ces propos. Les monarchies du Golfe, qui fournissent près de la moitié du gaz et pétrole indien ont exigé des excuses publiques et des actions systématiquement contre l’Islamophobie faute de quoi ceci sera considéré comme une attaque contre tous les musulmans.

Outre les réactions des officiels, dans plusieurs pays il a été remarqué le boycott des produits venant de l’Inde. Dans certains magasins, les rayons des produits indiens ont été carrément fermés.

Pour le BJP, les remarques de porte-parole faites sur l’Islam sont des actes isolés et donc exceptionnellement réagi en les sanctionnant et soutient, maintenant, qu’il respecte toutes les religions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.