fbpx

Tchad : le CAMOJET s’indigne contre les conflits de Kouri et exige la libération des leaders de Wakit-tama

À travers un point de presse, la Coordination Nationale du CAMOJET dit suivre avec stupéfaction les évènements douleureux qui entachent profondément le tissu social déjà fragile, allant de l’expression de violence, l’insécurité caractérisée et les tueries massives dont sont victimes les populations et les jeunes à la recherche du pain quotidien.

À cet effet, le CAMOJET réitère son engagement à œuvrer pour la recherche des solutions avec des propositions objectives.

Le CAMOJET s’indigne contre les conflits de Kouribougoudi qui auraient fait de centaines de morts et rappelle que la vie humaine est sacrée et doit être considérée comme tel.

Cependant, il exhorte le Gouvernement à appréhender les éléments de preuve et éclairer l’opinion nationale et internationale. « Il importe de prendre des dispositions impérieuses en vue de sécuriser cette zone frontalière et garantir la destinée de cette zone avec la restauration de l’autorité d’Etat », ajoute le CAMOJET.

Par ailleurs, le CAMOJET exige la libération sans condition des leaders de Wakit-tama pour préserver la paix et rendre davantage crédible le dialogue national inclusif.

« Leur détention suscite aujourd’hui des vagues d’indignations et des actions de mobilisation qui pourraient porter un coup dur sur la transition et l’économie, la grève des travailleurs et le maintien de la marche du 28 mai qui ne sont pas sans conséquences en est une illustration », relève-t-il.

En définitive, le CAMOJET rappelle que le climat social reste délétère et nécessite une vive réaction du gouvernement avec des mesures appropriées pour y remedier et lance un appel à l’endroit des acteurs sociopolitiques un appel à l’apaisement et à la primauté de la voie du dialogue, « socle d’une solution durable. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.