fbpx

Tchad : Le cadre national des arabophones apporte son soutien aux autorités de la transition

C’est à travers un point de presse qui s’est déroulé ce 26 mai, dans les locaux de la bibliothèque nationale, le Cadre National des intellectuels Arabophones au Tchad, rejette en bloc  »les accusations » concernant les événements malheureux et le sabotage survenus le 14 mai 2022, tout en apportant son soutien au Conseil militaire de transition.

Le cadre condamne par la même occasion ce qu’il qualifie « d’une atteinte aux biens privés et publics commise par certains intrus et saboteurs avec des agendas cachés ».

« Nous, dans le cadre national, n’avons autorisé personne à parler en notre nom en tant que Arabophones dans aucune activité antérieure, et quiconque a parlé au nom de tous les Arabophones dans les circonstances précédentes considère qu’il ne représente que lui-même et que nous sommes innocents de lui », a expliqué le président dudit cadre.

Aussi, au cours de sa communication, le président dudit cadre, Dr Talha Daoud Badour, s’est appesanti sur l’importance de préservation de la paix mentionné. C’est pourquoi il a déclaré que personne n’a pas le droit de toucher à ces personnes vivent dans notre pays moins encore à leurs biens.

« Nous appelons toutes les composantes de la société tchadienne à faire preuve de retenue afin que la question des relations extérieures du pays puisse être débattue lors du prochain dialogue national », a-t-il conclu.

Moussa Tahir Mahamat Abballah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.