fbpx

Tchad : Des experts juristes de la CEN-SAD en concertation à N’Djaména

Il s’est ouvert, ce lundi 23 mai 2022, la réunion des experts juristes des États membres de la CEN-SAD, à l’hôtel Ledger Plaza de N’Djaména. C’est le Directeur de Cabinet Mogombaye Apollinaire, représentant le Président en exercice du Conseil Exécutif de la CEN-SAD qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

Cette réunion est un cadre d’échanges entre spécialites qui doit permettre un examen approfondi de tous les aspects devant concourir à disposer des projets de textes consensuels mais surtout adéquats, en vue d’assurer la viabilité et l’efficience des structures et organes concernés.

Dans son mot de bienvenue, le Secrétaire Exécutif de la CEN-SAD, Brigi Rafini, s’est réjoui de la présence des délégués des quasi-totalité des pays membres, ce qui, pour lui, est gage de l’atteinte des objectifs assignés à cette réunion.

Il a ensuite exprimé sa gratitude au Président du Conseil Militaire de Transition, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’États et de Gouvernement de la CEN-SAD, Général Mahamat Idriss Deby Itno, pour les facilités qu’il a accordées pour la réussite de l’organisation de cet atelier.

Par ailleurs, il a invité les participants à s’engager afin de formuler des conclusions et des recommandations à la hauteur des attentes du Conseil Exécutif.

Lançant les travaux de la réunion, le représentant du Président en exercice du Conseil Exécutif de la CEN-SAD, Mogombaye Apollinaire, a salué et félicité le Secrétaire Exécutif et l’ensemble de ses collaborateurs pour la promptitude avec laquelle les spécialistes des instruments juridiques internationaux des États membres ont pu être réunis.

« Aujourd’hui, nous pouvons dire que la CEN-SAD est en pleine renaissance et s’attèle, grâce aux efforts de tous, à sa redynamisation et sa consolidation », a-t-il souligné.

Mogombaye Apollinaire a rappelé que l’espace CEN-SAD est confronté à de multiples défis qui s’amplifient au fil des jours et nécessitent un sursaut collectif, grâce aux moyens d’action conséquents que les États membres auront à lui procurer pour y faire face.

« La finalisation indispensable des textes juridiques que vous avez entre les mains, viendra couronner tous ses efforts pour mettre définitivement la CEN-SAD sur les meilleures voies », a-t-il conclu.

Faut-il le rappeler, la tenue de cette réunion technique est une décision prise par le Conseil Exécutif à l’issue de sa 21ème session tenue à Rabat au Maroc, du 29 au 30 mars 2022.

TWM – Adam Ramadane Ibrahim.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.