fbpx

Mali : le pays se retire du G5 Sahel

À travers un communiqué rendu public ce dimanche 15 mai 2022, le Gouvernement du Mali a annoncé son retrait de tous les organes et institutions du G5 Sahel, y compris la force conjointe.

Pour cause, le Gouvernement malien indique l’opposition d’un État membre du G5 Sahel qui avance la situation politique interne nationale pour s’opposer à l’exercice par le Mali de la présidence du G5 Sahel.

En effet, le communiqué indique qu’aucun texte juridique du G5 sahel ne prévoit des restrictions contre un Etat membre, sur la base de sa situation politique nationale. « En la matière, aucune disposition des textes de cette Institution ne prévoit qu’elle puisse également endosser des sanctions ou restrictions édictées par d’autres organisations å l’endroit d’un État membre« , ajoute le communiqué.

Pour le gouvernement malien, l’opposition de certains États du G5 Sahel à la présidence du Mali est liée aux manoeuvres d’un Etat extra-régional visant désespérément à isoler le Mali. De cette situation, il déduit une perte d’autonomie de décision, une instrumentalisation et un dysfonctionnement « grave » des organes du G5 Sahel, notamment la Conférence des Chefs d’Etat et le Secrétariat exécutif.

Cependant, le communiqué souligne que cette décision sera notifiée aux États membres de l’organisation conformément à la procédure prévue en la matière.

Pour finir, le Gouvernement du Mali réaffirme son engagement en faveur de l’intégration et de la coopération régionales pour la réalisation d’objectifs qui « servent les intérêts majeurs des peuples africains. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.