fbpx

Chine : Les étudiants tchadiens entre le marteau et l’enclume privés du renouvellement de leur passeport

C’est l’histoire que vive les ressortissants tchadiens à l’étranger. Le document de voyage qui est passeport est devenu comme « l’huile de tournesol » dans ce temps de guerre Russo-Ukrainienne.

Ils sont plus de 160 étudiants tchadiens en République Populaire de Chine à vivre le calvaire à cause de l’expiration de leurs documents de voyage.
Depuis 2020 l’apparition du Covid-19 et les mesures drastiques mises en place par la Chine, les étudiants vivent le calvaire total à cause de l’expiration de leur passeport.

D’après des étudiants que nous avons contacté, ils affirment que depuis l’apparition du Covid-19 en 2020, le gouvernement chinois a suspendu la délivrance de visa étudiant. Ainsi, tout étudiant qui quitte le territoire chinois ne sera pas autorisé à rentrer.

Face à ces mesures, les étudiants déclarent qu’ils ont écrit dans un premier temps, plusieurs correspondance à travers l’ambassade à l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANATS) afin que celle-ci déclenche une mission pour la Chine mais sans suite.

Une de correspondance de l’association des étudiants tchadiens

En suite, le ministère des affaires étrangères a aussi promis de décanter la situation plus d’une fois depuis 2020 mais suite.

Une réponse du ministère des affaires étrangères

Face au blocage, ils déclarent que, le ministère des affaires étrangères a autorisé à l’ambassade à procéder au renouvellement des anciens passports le temps que l’ANATS décante la situation.

Un passeport renouvelé temporaire

Mais le problème affirment-ils, ce renouvellement ne permet que d’avoir un titre de séjour temporaire mais sans accès aux autres services tel que les comptes bancaires.

Contacté, un étudiant en médecine déclare :<< la situation a trop perduré, si je quitte la Chine juste pour renouveler mon passeport je serai obligé de suspendre mes études. Le problème est que je ne sais pas pour combien des années puisque la Chine ferme ces frontières depuis 2 ans à cause du Covid-19 et je ne sais pas ça va durer combien des années. Il est inadmissible que le pays nous pousse à abandonné nos études à cause d’un documents >>.

Pour rappel, depuis l’introduction du NNI par l’ANATS et la confection de nouveaux types de pièces d’identité, les citoyens sont dans l’obligation de passer venir au Tchad ou attendre une mission dans leur pays de résidence afin de délivrer les pièces d’identités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.