fbpx

Tchad : Journée Mondiale de la Liberté de la Presse, l’UJT donne des précisions

En prélude à célébration de la 29ème édition de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse (JMLP), dite journée du 3 mai, le vice-président de l’Union des journalistes Tchadiens (UJT), Abba André Kodmadjingar, a fait un point de presse, ce 1 mai à la maison des médias. 

Sa communication est axée sur le déroulement des activités de JMLP et les conditions de travail des professionnels des médias.

Placé sous le thème : « le journalisme en état de siège numérique », le bureau exécutif de l’UJT informe les activités de la célébration de JMLP 29ème édition, seront célébrées en différées et couplées, pour la première fois, à celles de 33ème anniversaire de l’UJT.

Pour le vice-président Abba André Kodmadjingar, le thème permettra de joindre aux débats les responsables des sociétés d’Internet, ceux de la cybersécurité, les chercheurs en intelligence artificielle et des experts juridiques, pour explorer l’impact de l’ère numérique sur la liberté d’expression et la sécurité des journalistes, l’accès à l’information et les facilités liées à l’exercice du métier.

S’agissant des conditions de travail, le vice-président du l’UJT déplore le manque d’un interlocuteur crédible, pour décanter la situation du personnel de l’Agence tchadienne de presse et d’édition (ATPE), qui réclame leurs arriérés de dix-huit mois de primes et indemnités. Aussi, il a plaidé pour une meilleures conditions de vie et travail pour l’ensemble des hommes des médias.

« Nous ne pouvons pas passer aussi sous silence, l’arrestation brutale et la séquestration sans aucune explication, de notre confrère Olivier MEMNDIGDE, correspondant de la radio la Voix du Paysan et de la Radio Oxygène par les autorités de la province du Logone Oriental, alors qu’il couvrait les exactions perpétrées contre la population de Donia le 19 avril par les forces de l’ordre et la grogne des agents de l’Agence Tchadienne de Presse et d’Edition (ATPE) » dénonce le vice-président de l’UJT.

Abba André Kodmadjingar, de conclure que, l’UJT depuis sa création œuvre pour consolidation d’un cadre permanent de concertation ainsi que qu’à la défense des intérêts moraux et matériels des journalistes tchadiens.

Mbodou Hassan Semidjidda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.