fbpx

Niger : Les députés donnent leur feu vert pour la présence de troupes étrangères

Par une très large majorité, les députés nigériens donnent leur feu vert pour le redéploiement des forces Barkhane et Takuba dans le pays.

131 voix pour, 31 contre : sans surprise, l’Assemblée nationale du Niger a donné son aval pour le redéploiement des forces étrangères sur le territoire nigérien dans la lutte contre le terrorisme.

Face à la défiance grandissante d’une partie de la population et d’ONG qui dénoncent « des forces d’occupation » présentes au Niger, le gouvernement a ainsi voulu mettre fin à la controverse en soumettant la question au Parlement.

Selon le Premier ministre, Ouhoumoudou Mahamadou, le Niger « est quasiment encerclé par les groupes armés terroristes », alors que le pays lutte comme ses voisins contre les mouvements djihadistes liés à Al-Qaïda et au groupe État islamique.

Le Niger partage quelque 800 km de frontière commune avec le Mali et compte ainsi mettre en place « de nouvelles implantations de forces spéciales étrangères » au « plus près des théâtres d’opération » près du Mali, selon les termes du Premier ministre.

Niamey est ainsi disposé à accueillir d’autres forces que celles déjà présentes, notamment les armées françaises et américaines qui ont des bases militaires à Niamey et dans la région d’Agadez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.