fbpx

Tchad : Le Football, discipline idéale pour la prévention contre l’extrémisme violent

Dans le cadre de la prévention de l’extrémisme violent et renforcement de cohésion sociale dans la province du Lac-Tchad, des associations et organisations non gouvernementales s’activent à la culture et au sport en général pour transmettre un message de la paix afin de contrer les discours extrémistes.

Parmi les associations, l’on peut citer l’exemple de la Coordination des Actions pour le Développement du Lac (CADELAC) qui a initié le tournoi de football inter-villages et d’autres initiatives culturelles interdépartementales avec l’appui de leurs partenaires dans la province du Lac-Tchad.

L’objectif vise à promouvoir un discours de paix et contrer les fausses informations des groupes extrémistes suite aux recrutements massifs des jeunes et à la recrudescence des attaques de Boko Haram dans la province du Lac Tchad, notamment dans les îles. Pour sensibiliser les jeunes sur le danger de l’extrémisme violent et renforcer le brassage.

L’activité sportive était un choix et une option idéale qui fédère les jeunes de cette province, soutient Ahmat Mahamat Issa Wari, l’un des responsable de la CADELAC.

Pour lui, ce tournoi est l’un des meilleurs canaux de sensibilisation et de transmission de messages en milieu jeune et aux jeunes. Et d’ajouter, que la culture et le sport sont indispensables dans la vie de l’homme et permettent par ailleurs le brassage entre jeunes, d’où le lieu où tout doit être évoqué sans complaisance.

Ahmat Mahamat Issa Wari,
l’un des responsable de la CADELAC

Le capitaine de l’équipe de Canton Koulfoua, Mahamat Moussa, dira que le vivre ensemble sans discours haineux et d’extrême violent s’apprend, comme les études, dans la comédie, le sport et la danse. C’est à travers des journées culturelles et sportives que nous avons reçu des messages qui nous ont permis de dissuader beaucoup de jeunes à rejoindre les rangs de Boko haram, a-t-il ajouté.

Grâce au sport, beaucoup des jeunes sont devenus des ambassadeurs de la paix dans les îles du Lac Tchad ; c’est qui a fait que jusque-là, certaines grandes îles n’ont pas été touchées par les attaques des groupes extrémistes. « Car, cette discipline a véhiculé des valeurs humaines telles que l’honneur, le respect, la solidarité, la paix et la cohésion sociale. C’est qui empêche les populations d’adhérer à certains discours extrémistes », a-t-il soutenu.

Outre le plaisir, le sport et la culture constituent également des moyens indispensables dans la lutte et la prévention de l’extrémisme violent surtout en milieu jeune. A travers le sport, les jeunes de la province du Lac ont pu véhiculer des messages de paix et de la non-violence.

Mbodou Hassan Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.