fbpx

INSEED : Le Directeur Général visite les sites d’ECOSIT 5

Dans le cadre de la cinquième Enquête sur les conditions de vie des ménages et la pauvreté au Tchad(ECOSIT5), le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique, des Etudes Économiques et Démographiques(INSEED), Baradine Zakaria Moursal a fait une visite de supervision, ce mercredi 30 mars 2022.

Il est accompagné des cadres de ladite institution, notamment les conseillers techniques et les responsables de communication de l’INSEED.

Cette visite a pour objectif de prendre connaissance des conditions dans lesquelles les agents enquêteurs travaillent d’une part et les conditions de collaborateurs des ménages face aux agents enquêteurs ainsi que de les expliquer l’objectif d’ECOSIT 5 d’autre part.

A cette occasion, le Directeur Général et ses collaborateurs ont visité plusieurs ménages dans le quartier Dembé et Amtoukouin.

Les différents échanges ont permis au Directeur Général de prendre connaissance des difficultés rencontrées par les agents et l’etat d’avancement de l’enquête.

L’indisponibilité de chefs de ménages, les réticences de certains ménages et l’incompréhension d’ECOSIT 5 par certains ménages sont entre autres le constat fait lors de cette descente.

Selon Baradine Zakaria Moursal, cette visite de supervision vise à expliquer aux ménages les objectifs de d’ECOSIT 5 et les emmener à coopérer afin de répondre à toutes les questions posées par les enquêteurs ceci leur permettra d’avoir une base des données de qualité.

Aussi le Directeur Général a rappelé que l’INSEED est une institution étatique dont la mission consiste à mener des enquêtes sur la consommation en rapport avec le secteur informel.  »Aujourd’hui l’économie tchadienne en grande partie est alimentée par le secteur informel. Maintenant pour savoir ce secteur informel, il faut mener une enquête, pour disposer des données fiables et pour pouvoir permettre au gouvernement de prendre les actions adéquates’’ a-t-il déclaré.

Il a profité de l’occasion pour remercier le gouvernement d’avoir initié cette enquête qui se fait chaque cinq an (5ans) et d’avoir mis les moyens nécessaires pour que cette enquête se déroule dans les bonnes conditions.

Mahamat Moussa Ahmadou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.