fbpx

Portraits: Abdoulaye Sabre, Sénoussi Hassana, deux éléments clés de l’administration

Ils sont nombreux ces grands hommes qui, à travers leurs œuvres, ont écrit une belle page de l’histoire du Tchad. Certains ont eu la chance d’occuper des postes responsabilités leur permettant d’être visibles mais d’autres continuent de travailler dans l’ombre.

Nous avons décidé de vous proposer un portrait croisé de deux personnages différents avec lien commun, la rigueur dans le travail.

Dr Abdoulaye Sabre Fadoul, détenteur d’un doctorat en droit de l’université Paris V en France, est un homme rigoureux et aime le travail bien fait, comme en témoignent ses collaborateurs.

Il totalise plus d’une dizaine d’années au service de l’État tchadien, en occupants plusieurs postes de responsabilités, notamment ministre des Finances et du Budget entre 2017 et 2018, ministre de la justice de 2011 à 2013 et bien d’autres postes ministériels.
Celui à qui le mérite a été offert grâce aux résultats de son labeur, est aussi l’architecte de 16 mesures, comme l’appellent les tchadiens.

Dr Abdoulaye Sabre Fodoul

A la tête du ministère de la santé pendant plusieurs années, l’homme qui a géré la santé des tchadiens pendant la pandémie du COVID19 bénéfie de l’unanimité au sein de ses proches collaborateurs, dont son départ de ce département n’a pas beaucoup plu à certains Hommes de blouse.

Le second est Senoussi Hassana Abdoulaye, un personnage dont les œuvres sont plus visibles que sa personne.

Bientôt titulaire d’un doctorat en Science Politique de l’université de Toulouse 1 Capitole, il a consacré son temps et son énergie pour apporter sa contribution au développement du pays. Formateur des cadres de demain.

Il a passé plusieurs années à servir le Tchad avec dévouement et abnégation, avant d’être nommé Directeur Général de l’École Nationale d’Administration(ENA). C’est un homme connu par beaucoup de personnes à cause de sa rigueur et son abnégation.

Dr Senoussi Hassana Abdoulaye

Cet homme aux qualités indescriptibles et aux expériences multiples a donné une autre image à l’ENA, institution dont il est actuellement le premier responsable.

Sa détermination et la passion avec laquelle il a servi le pays, ont conduit les autorités du pays à faire de lui un Officier de l’Ordre National du Mérite du Tchad.

Même si toute œuvre humaine n’est jamais parfaite, au regard de leurs parcours, ces deux hommes méritent d’être encouragés et félicités pour contribuer davantage au développement du Tchad. Une période de transition qui fait appel à leurs expériences d’une grande importance.

Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.