fbpx

SENAFET : Les femmes revendiquent une participation massive au dialogue national inclusif

La 2ème Vice-Présidente du Conseil National de Transition, Khadidja Adoum Atimer a lancé officiellement ce 3 mars 2022, les activités de la SENAFET des femmes du CNT.

Le lancement s’est déroulé au Palais de la Démocratie en présence de plusieurs femmes cadres du Tchad et des «hommes engagés».

«La femme tchadienne est désormais bien préparée, elle est prête à assumer son rôle» , a déclaré la présidente du comité d’organisation.

Elles sont majoritaire dans la grande salle du CNT. Toutes venues  pour échanger sur leur rôle, la place qu’elles occupent dans la transition afin de revendiquer leur participation massive au dialogue national inclusif.

Convaincue que « la femme est une actrice incontournable de paix », la présidente du comité d’organisation, Ronel Gladys estime que l’application effective de tous les textes légaux et règlementaires en faveur des femmes, la réduction des pesanteurs socioculturelles contribuerait à rendre le Tchad un pays de paix où il fait bon vivre.

Lançant officiellement les activités de la SENAFET des femmes du CNT, la 2ème Vice-Présidente du CNT Khadidja Adoum Atimer souligne: « Certes la charte de transition du Tchad reconnaît la primauté des droits et des devoirs de la femme en assurant à toutes, l’égalité devant la loi sans distinction d’origine, de race, de sexe et de religion. Mais la lutte n’est pas pour autant finie », a-t-elle évoqué.

Plusieurs activités sont prévues dans le calendrier des organisateurs, notamment des conférences-débats, des campagnes de sensibilisation sur les violences basées sur le genre et bien d’autres activités.

Ahmat Adoum Mousssa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.