fbpx

Regards dans les rétroviseurs : Il y a 14 ans tombait le général Daoud Soumaïne aux combats

Ancien chef d’État major général des armées et combattant intrépide de la liberté, Daoud Soumaïne Khalil était un chef hors du commun. Ses qualités humaines ne sont plus à démontrer. Devenu modèle par son respect, sa bravoure, son moral d’acier, son charisme, son savoir-faire ainsi que son assiduité quant au maniement des armes. C’est un fin stratège.

Né vers 1952 à Baro, une sous-préfecture de la province du Guéra, il entame ses études primaires et secondaires à Mongo. Il amorça une carrière militaire préliminaire par son engagement volontaire au titre d’élève gendarme vers 1969.

Daoud Soumaïne Khalil suivra ensuite plusieurs formations et stages dans des grandes écoles académiques notamment en France (pilotage, école de guerre, parachutiste, et état major).

Véritable guerrier téméraire et audacieux, son dévouement à sa nation l’amènera à occuper différents postes de responsabilités au sein de l’armée Nationale Tchadienne parmi lesquels : 

  • Com sous zone en 1984, chef d’État major particulier en 1991 ;
  • Directeur général de la gendarmerie nationale deuxième adjoint en 1992 ; 
    Directeur général de la gendarmerie nationale premier adjoint en 1994 ;
    Coordinateur de garde nationale et nomade du Tchad en 1996 ; 
    -Chef d’État major particulier du président de la république en 2000 ;
    -Chef d’État major premier adjoint en 2002 ; -Chef du groupement d’intervention polyvalent de la gendarmerie nationale en 2005 ;
  • Conseiller de la gendarmerie nationale à la défense en 2005 et ; 
    Coordinateur cellule opérationnelle en 2006.

Le général de division, Daoud Soumaïne Khalil, a conduit plusieurs missions pour le maintien de l’ordre à l’échelle internationale notamment la MISAB, (Mission interafricaine de surveillance des accords de Bangui)et la MINURCA (Mission des Nations Unies en République Centrafricain)

Daoud Soumaïne Khalil, occupa enfin le poste de chef d’État major général des armées jusqu’à sa mort à la bataille de Massaguet, à Birbarka à la sortie Nord de N’Djaména pendant l’incursion de mouvement de la rébellion armée à N’Djaména du 02 février 2008.

Le 27 février 2008 soit presqu’un mois plus tard le feu Président Idriss Déby Itno, nomma un nouveau chef d’état-major général de l’armée, le général Adoum Guelemine Gabgalia, qui sera secondé par Abderahim Barh Mahamat Itno.

En son honneur, la 22ème promotion d’élèves officiers d’Active sera baptisée en son nom le 15 août 2009.

TMM – Amine Badjoury Abbanou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.