fbpx

Tchad : Le ministère de la santé forme les journalistes sur la maladie du Ver de Guinée

Le ministère de la santé en partenariat avec le Programme national d’éradication du Ver de Guinée, a organisé ce mardi 18 janvier, une journée d’information au profit des journalistes sur la maladie du Dracunculose, communément appelée Ver de Guinée. L’activité a eu lieu à l’hôtel Miramar de Toukra.

L’objectif de cette journée est de rehausser le niveau des journalistes et renforcer leur capacité sur la maladie du ver de Guinée.

Selon le Coordonnateur du programme national de lutte contre le Ver de Guinée au Tchad, Dr Tchindebet Ouakou, la maladie du Ver de Guinée est une maladie parasitaire causée par un Ver appelé Dracunculuse medinensis ou Ver de Guinée. Pour lui, la situation est préoccupate et son éradication exige l’implication de toutes le couches sociales car, le Tchad est le premier pays africain qui raporte de cas.

Ouvrant les travaux, Dr Abdelsadick Hidjab Abdoulaye, Directeur de la surveillance et de la lutte contre la Maladie du Ministère de santé à mis l’accent  sur  l’importance de la communication pour éradiquer cette maladie. Pour lui, l’implication des hommes des médias permettra de mieux sensibiliser les communautés dans l’adoption et la promotion des comportements sains, compatibles avec les conditions de vie.

Cependant, la maladie du ver de Guinée n’a ni traitement médicamenteux, ni vaccin. La seule arme contre cette maladie est la prévention. De ce fait, les journalistes sont invités à participer aux efforts de communication et mobilisation sociale pour le changement de comportement au sein de communautés.

Pour rappel, la transmission de la maladie du ver de Guinée chez l’homme se fait, lorsque les gens boivent de l’eau, contenant des cyclopes infectée ou en mangeant des animaux aquatiques mal cuits.

Mbodou Hassan Semidjidda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.