fbpx

Dialogue National Inclusif: L’armée tchadienne face aux enjeux de l’heure

Le Tchad fait partie des pays africains dont l’histoire est marquée par des incessantes guerres. La préservation du territoire national ainsi que la sécurité des personnes et de leurs biens relèvent de la compétence des Forces de Défense et de Sécurité.

Dans leur mission régalienne de défense de l’intégrité territoriale et de la stabilité du pays, les Forces de Défense et de Sécurité du Tchad étaient engagées dans plusieurs combats. Ces hommes et femmes déterminés au service de leur nation parfois au péril de leurs vies ont toujours accompli leur devoir avec courage, dévouement, abnégation et honneur.

Aujourd’hui si les tchadiens vivent dans la paix et la stabilité, c’est grâce aux sacrifices consentis par des grands hommes qui ont défendu l’intégrité territoriale au prix du sang des milliers de soldats tombés dans les théâtres des opérations et des civiles souvent victimes des différentes guerres qu’a connu le Tchad.

Parmi les guerres pour la défense l’intégrité territoriale, les tchadiens se souviennent encore des différentes guerres menées par les forces de défense et sécurité contre la Libye de Mohammar Khadafi à propos de la bande d’Aouzou. La libération de la bande d’Aouzou par l’armée tchadienne sous le commandement du feu Hisseine Habré a permis à l’armée tchadienne de montrer sa bravoure à la face du monde et de s’imposer dans la sous région.

Sous le règne du feu Maréchal du Tchad Idriss Deby ITNO, l’armée tchadienne a continué par écrire les pages de l’histoire à travers les différentes victoires remportées sur plusieurs fronts à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, notamment les multiples conflits armées entre l’armée tchadienne et les groupes rebelles, l’intervention des forces tchadiennes en Afrique et dans le Sahel pour lutter contre le terrorisme et la secte Boko Haram dans le Lac-Tchad.

Le 20 avril 2021, le Maréchal du Tchad Idriss Deby ITNO était tombé sur le champ des théâtres des opérations pour la défense de l’intégrité territoriale. Sa mort a conduit le Tchad dans une phase de transition, dont un Dialogue National Inclusif sera organisé en février prochain.

La réussite de ce Dialogue dépendra de l’engagement des autorités et l’implication de tous les fils et filles du Tchad et permettra donc aux tchadiens de commencer une nouvelle histoire.

Ahmat Adoum Mousssa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.