fbpx

Tribune : «Les tchadiens restent sans nouvelle de leur équipe SAO à la CAN» Moussé Tahir

CAN 2022 : Absence des Sao du Tchad, « Il faut une amélioration de la politique sportive afin de promouvoir le sport » (Moussé Tahir)

Le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations 2022, a été donné ce 09 janvier au stade d’Olembé, à Yaoundé, au Cameroun (pays hôte de la CAN), en présence du président Paul Biya et plusieurs autres invités de marque.

Après les défilés culturels, le match d’ouverture de ladite compétition continentale a opposé les Lions Indomptables du Cameroun et le Burkina Faso ou les étalons. Le match d’ouverture s’est soldé par un score final de 2 à 1 en faveur des Lions indomptables.

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui s’organise tous les deux ans sous l’autorité de la Confédération africaine de football, est pour chaque Africain, la plus importante compétition africaine de football entre nations et démontre le talent de l’Afrique dans le domaine footballistique.

Les Sao du Tchad, toujours absents à ce grand rendez-vous

Rassemblant plusieurs pays d’Afrique, la CAN 2022 se déroule également cette année en absence des SAO du Tchad.

Mettant de côté les autres problèmes qui minent le football tchadien, en 2021, la Confédération africaine de football a décidé de disqualifier l’équipe nationale du Tchad des éliminatoires de la CAN.
C’était une décision surprenante.

Dans le communiqué de la Confédération africaine de football, il est écrit que la décision a été prise suite à la suspension de la Fédération Tchadienne de Football par le Ministre en charge des sports. Ce dernier avait retiré définitivement la délégation des pouvoirs à ladite fédération.

Aussi, au lendemain de cette décision, tous les Tchadiens engagés dans les compétions africaines ont été sommés de renoncer au tournoi y compris les rencontres des éliminatoires de la CAN 2022 programmées entre les Sao du Tchad et les autres pays sont annulées conformément aux dispositions de la compétition.
Bref, la Confédération africaine de football avait qualifié les agissements du ministre Tchadien en charge des sports «de graves violations des statuts ». Ainsi, le Tchad n’a pas un rendez-vous international à venir après avoir été éliminé aussi des qualifications  pour la Coupe du monde 2022 par son voisin le Soudan.

Le football tchadien est dans un état embryonnaire

Pour certains, la décision de la CAF aurait un impact négatif sur les Sao du Tchad, mais pour d’autres, la décision n’augmentera et ni diminuera l’équipe nationale.

Hormis les différentes sanctions, les problèmes qui pèsent sur le football tchadien sont nombreux. On peut citer entre autres, le manque de volonté d’appui par les autorités en charge et leurs structures respectives, manque d’encouragement, manque des professionnels en la matière, défaut d’éducation physique et sportive, manque de politique sportive tchadienne, mauvaise sélection dans le cadre des tournois, la ségrégation ethnique qui existe toujours, le sentiment de supériorité des joueurs, manque des structures sportives…

Comme solutions

Ces maux qui minent le football tchadien doivent préoccuper tous les Tchadiens et en particulier ceux en charge du secteur sportif. Il faut une amélioration de la politique sportive afin de promouvoir le sport et mettre l’accent sur une sélection de mérite et efficace. Il faut accorder également l’opportunité aux jeunes talents qui émergent, l’espoir de la renaissance du football tchadien.

En tant que blogueur et journaliste, mon souttibinehait est de voir un jour les Sao du Tchad à ce grand rendez-vous !

TWM, Moussa Tahir Mahamat Abballah,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.