fbpx

Tchad : La campagne Nationale « HeForShe » démarre officiellement

Le Premier Ministre de la transition Pahimi Padaké Albert a lancé ce 12 octobre, la campagne Nationale HeForShe, « Lui pour Elle ». Une campagne de solidarité pour la promotion des droits des femmes, organisée par le ministère de la femme et ses partenaires, sous le haut patronage du Président du Conseil Militaire de Transition, Mahamat Idriss Déby ITNO.

La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs autorités du pays et quelques représentants des organisations internationales.

Femmes, hommes tous étaient présents pour ce rendez-vous du HeForShe pour montrer chacun son engagement personnel pour la promotion des droits des femmes. 

La représentante de l’ONUFEMME, a remercié les plus autorités du pays pour leur implication dans la lutte contre les inégalités et violences faites aux femmes. Elle a également souligné que la femme est le socle de la justice sociale, d’équité, d’émergence et aussi de la paix.

Cependant, elle déplore que celle-ci n’occupe pas une grande place dans les instances de prise des décisions sur le plan mondial.

Amina Priscille Longoh, Ministre de la femme

La Ministre de la femme, Amina Priscille Longoh a expliqué qu’au-delà d’être une campagne, le HeForShe est un engagement personnel à faire quelque chose de positive pour les femmes. Par exemple promouvoir leurs droits fondamentaux, lutter contre les violences faites à leur égard, envoyer les filles à l’école et les maintenir le plus longtemps possible a-t-elle poursuivi.

Lançant les activités de la campagne HeForShe, le Premier Ministre, Pahimi Padaké Albert a dit ceci :  « Nous avons instruit il y’a de cela quelques semaines le respect du quota des 30% de femme dans les instances de décision. C’est le lieu ici de saluer notamment la mise en place du Conseil National de Transition qui a dépassé  les 30% de femmes dans sa composition et la parité effective dans la composition ».

Pahimi Padaké Albert, Premier Ministre

Le Premier Ministre d’ajouter que, seul le dialogue franc et inclusif pourra panser les blessures sociales. Il sait compter sur la femme tchadienne pour cicatriser définitivement les plaies des tchadiens et placer le Tchad sur une trajectoire de paix durable au terme de cette transition apaisée, a-t-il conclut.

Ainsi, les hommes sont invités à s’approprier le concept HeForShe et s’engager dans le combat pour le respect des droits des femmes afin de prendre des mesures contre les inégalités envers les femmes.

Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *