fbpx

Tchad : Les lauréats du « Grand prix de la paix » primés

L’Association Freedom et l’association des Nations-Unies du Tchad ont organisé ce 29 septembre 2021, la cérémonie de remise des prix aux lauréats du « Grand prix de la paix ». C’est Aminata Oumarou Djibrilla qui a remporté le premier prix, avec une enveloppe de 250.000 FCFA. Les prix décernés à cette occasion varient de 250.000 à 50.000 FCFA.

Placée sous le haut patronage du Ministre d’État Chargé de la Réconciliation Nationale et du Dialogue Social, Acheikh Ibn Oumar, la Cérémonie s’est déroulée au Radisson Blu hôtel, en présence des plusieurs autorités du pays et des représentants diplomatiques.

La paix au Tchad. Tel est le but recherché par les organisateurs à travers ce concours. Habillé complètement en blanc, le comédien tchadien Alhadj Tawa entre en scène avec un sketch rappelant l’importance de la paix dans la communauté.

Sur 45 candidats présélectionnés par des correcteurs professionnels, suite au dépôt  des dissertations en français comme arabe, cinq(5) candidats sont retenus pour la finale.

Rayhana Adam Saleh, Présidente du
comité d’organisation

Les dissertations sont centrées sur deux thèmes : « La feuille de route pour une paix permanente au Tchad » et « le rôle que la communauté internationale peut jouer sur la question de la paix permanente au Tchad ».

Selon la Présidente du comité d’organisation, Rayhana Adam Saleh, sans la paix, le calme et la tranquillité n’existeraient pas. Elle a également souligné qu’au vue de cette période de transition, il est nécessaire de réfléchir le fait d’emmener les tchadiens à réfléchir sur la paix afin d’apporter leur pierre à l’édifice.

L’initiateur de ce projet, Abdoulaye Foullati a expliqué que ce projet a pour but d’identifier les causes des conflits intercommunautaires au Tchad, afin de proposer des solutions durables.

Le Ministre d’État Chargé de la Réconciliation Nationale et du Dialogue Social, Acheikh Ibn Oumar, a félicité les jeunes pour cette initiative visant à soutenir la transition. Il a invité d’autres jeunes à suivre cet exemple qui, selon lui, salutaire.

Ahmat Adoum Mousssa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *