fbpx

Tchad : Esso et ses employés, la discorde persiste

Firme internationale qui exploite le pétrole du bassin de Doba depuis une vingtaine d’années,
Esso a entrepris de démarche pour vendre ses actifs du Tchad et du Cameroun à la société Savannah Energy.

Chose qui a conduit les employés de Esso-Tchad à poser quelques conditions liées aux primes de séparation et aussi connaître exactement sur leurs statuts avec la nouvelle société.

Dès lors plusieurs démarches et négociations ont été entreprises entre les deux parties afin de trouver des solutions à l’amiable mais, sans suite.

Pour cause, les négociations entre les deux parties n’avancent plus.

Face à cette impasse, la délégation du personnel national Esso-Tchad par la voix de son porte-parole Mme Dahasseal Dekoundou, a fait un point de presse, ce 28 septembre, pour apporter des clarification sur leurs situations et aussi, solliciter l’implication des plus hautes autorités du pays.

Dans sa communication, Mme Dahasseal Dekoundou, a relevé quelques points de négociation qui tient à cœur les employés. Il s’agit entre autres : la prime de bonne séparation ; le plan d’épargne retraite des employés qui veulent récupérer la totalité de leurs épargnent retraite ; le crédit immobilier ;  le plan médical des employés etc.

Pour elle, le montant qu’Esso a proposé à chaque employé comme prime de séparation, qui constitue l’un des points phares de revendications du personnel. Le personnel rejette en bloc la proposition de 1 000 dollars américains à chaque employé tchadien.

Ainsi, le personnel sollicite l’implication des plus hautes autorités pour décanter les points de blocage.

Mbodou Hassan Semidjidda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *