fbpx

CEMAC : La plateforme GesEgalité Eccas prône l’activisme féministe

La plateforme GesEgalité Eccas a lancée ce 23 septembre à N’Djaména, un atelier sur le renforcement du plaidoyer transfrontalier et de la construction d’alliances féministes au sein des pays francophones d’Afrique.

C’était en présence de la Coordinatrice de GesEgalité de la zone Cemac, de la représentante du ministre de la femme et de la protection de la petite enfance ainsi que bon nombre des participantes venues de trois pays, que le coup d’envoi a été donné. 

L’objectif est de renforcer les capacités des acteurs du mouvement de la plateforme GesEgalité Eccas ainsi que des décideurs d’engagements des coalitions d’actions afin de saisir les opportunités, d’identifier, mobiliser et renforcer un activisme féministe transfrontalier.

Aussi, étendre la collaboration de l’activisme sur l’ensemble de l’espace CEMAC, en commun accord avec les ministères en charge des femmes de pays de la sous-région afin de contribuer au développement d’une voie féministe.

Dans son mot de circonstance, la Coordinatrice de GesEgalité de la zone CEMAC, Zoneziwoh Mbondgulo-Wondieh de rappeler que, cette rencontre permettra l’élaboration du cadre du mécanisme de redevabilité, outil important pour la mise en œuvre de la génération égalité au cours des 5 prochaines années.

Lançant officiellement les travaux, la représentante du ministre de la femme, Haoua Hassane Mahamat, a rendu un hommage mérité à la plateforme GesEgalité Eccas pour ses multiples efforts en matière de développement d’une voie féministe sur l’ensemble des pays membres. Elle a, au nom du ministère de la femme, souhaité plein succès dans les travaux aux participantes venues du Cameroun, du Gabon et de la Guinée Equatoriale.

L’atelier sur le renforcement du plaidoyer transfrontalier et de la construction d’alliances féministes durera deux jours.

Moussa Tahir MHT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *