fbpx

Tchad : L’ONG Voix de la femme déplore le non respect du quota de 35% accordé aux femmes

La coordinatrice de l’ONG Voix de la femme, Amina Tidjani Yaya, a fait un point de presse ce samedi 04 septembre, au siège de ladite ONG dans la commune de 5ème arrondissement de N’Djaména.

Sa communication est axée sur l’importance du respect du quota dans les nominations et postes électifs accordé aux femmes par le Feu Maréchal du Tchad. Mais aussi, exhorte le Comité ad hoc de sélection des candidatures des membres du CNT (Conseil national de transition), d’accorder 50% des sièges aux femmes.

Amina Tidjani Yaya s’est réjouie de la correspondance n°0708/PR/CAB/2021 du 18 août 2021, relayant les instructions du Chef de l’État relatives à l’application de l’ordonnance instituant le quota de 30% accordé aux femmes dans les fonctions nominatives et électives. Et aussi, la note n°773/PCMT/SG/CAJADH/2021 prise par le Premier ministre de transition afin de relayer auprès des membres du gouvernement pour une application stricte du décret n° 0433/PR/MFPP/202.

Amina Tidjani Yaya, coordinatrice de
l’ONG Voix de la femme

Dans le même élan, l’ONG la Voix de la femme, encourage le Comité ad hoc de sélection des futurs membres du Conseil national de transition d’accorder 50% des sièges aux femmes. Elle en appelle les corporations féminines de s’impliquer d’avantage pour la réussite de la transition.

« Nous invitons l’ensemble des organisations féminines indépendamment de leur appartenance politique, religieuse ou éthique, à s’impliquer à fond dans le processus de transition à tous les niveaux, pour faire de l’autonomisation de la femme une réalité dans notre pays », interpelle Amina Tidjani Yaya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *