fbpx

Guinée : Alpha Condé menacé par un coup d’État

Des tirs d’armes automatiques ont retenti ce dimanche aux premières heures de la matinée dans plusieurs quartiers de Conakry et notamment aux abords du Palais présidentiel.

Selon plusieurs témoins et médias locaux, des mouvements d’hommes en tenue de l’armée sont signalés un peu partout dans la capitale même si, à l’heure actuelle, la situation demeure encore très confuse au pays d’Alpha Condé.

Selon des habitants de la capitale qui ont aussitôt relayé les faits sur les réseaux sociaux, les tirs à l’arme automatique ont commencé à retentir aux environs de 8 heures du matin. Le crépitement des armes a commencé d’abord à Kaloum, le quartier des affaires et administratif qui abrite le Palais présidentiel puis dans d’autres quartiers de la ville qui est quadrillée par des véhicules remplis de soldats comme en attestent les quelques premières images publiées sur les réseaux sociaux.

Les médias locaux rapportent aussi que des tirs ont également été entendus au camp militaire de Camayenne, toujours à Kaloum, dans la commune de Dixinn.

Toutes les rues de la capitale ont été désertées alors que vers 10h00, les tirs nourris continuent toujours, provoquant une vraie psychose dans la ville.

Pour l’heure, c’est la confusion totale et aucune source n’est en mesure de confirmer s’il s’agit d’une mutinerie ou d’une tentative de coup d’état. Des mauvais souvenirs dont le pays actuellement dirigé par Alpha Condé est abonné comme le démontrent certains épisodes de son histoire politique.

Actuniger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *