fbpx

Tchad : Le programme YouthConneckt projette lancer ses activités fin 2021

La composante Tchad du programme YouthConneckt, a tenu ce vendredi 20 août, sa toute première réunion du Comité Technique, dans un hôtel à N’Djaména.

Réunion au cour de laquelle, les membres composantes de YouthConneckt-Tchad et ses partenaires vont procéder à la faisabilité de sa feuille de route, définir la stratégie de la mobilisation des ressources et le planning du lancement des activités ainsi que, la manière de pérennisation des futures activités.

Principalement, le programme intervient dans des thématiques telles que : Emploi et entrepreunariat ; education et compétences ; société civile et leadership ; genre ; Technologie et innovation.

C’est le Directeur Général du Ministère de la Jeunesse et des sports Passalet Lazaki, par ailleurs, président du Comité technique du programme qui a procédé au démarrage des travaux.

Dans sa communication, Passalet Lazaki a
souligné la nécessité du lancement du programme YouthConneckt et son importance pour la jeunesse tchadienne. Pour lui, c’est un programme innovant qui offre beaucoup des opportunités aux jeunes dans les outils numériques et digitaux.

Pour sa part, le vice-président du Comité Technique Outhman Abderaman Hamdane a fait la présentation du programme. Dans explications, il s’est appesenti sur les objectifs et missions du programme.

Outhman Abderaman Hamdane,
Vice-président du Comité Technique

Pour lui, l’atteinte des objectifs du programme doit se réaliser par l’engagement et implication active des parties prenantes à accompagner les actions prescrites sur la feuille de route.

Le programme YouthConneckt est mis en place au Tchad, par le Décret N° 1155 du 15 août 2019. C’est un programme panafricain créé pour nourrir l’esprit et les talents des jeunes et les préparer à devenir des membres productifs et engagés de leurs sociétés.

Anisi, le programme permettra de connecter les jeunes du continent pour diverses opportunités socioéconomiques, civiques et politique mais aussi, l’ouverture des marchés et la mise en relation des forces productives à travers le continent avec une intégration accrue des outils numériques et digitaux.

Mbodou Hassan Semidjidda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *