fbpx

Tribune : Un officier écrit au Général Oki Dagache

Message à l’ancien Général Oki Dagache, chancelier de l’Ordre National et membre du CMT.

Mon général,
Je viens respectueusement vous rendre hommage et solliciter votre sagesse en cette phase difficile de l’histoire de notre pays. En effet, pour ceux qui ne vous connaissent pas, surtout la génération des jeunes qui se révoltent ici et là, vous êtes une icône parfaite! Très jeune dans les années 70, vous aviez rejoint la grotte de Yébi Bou aux côtés de Goukouni Weddei, Adoum Togoi, Hissein Habré de la 2e armée du FROLINAT. Vous avez été témoin des exactions subies par la paisible population toubou de l’époque, piégée dans l’engrenage de la guerre entre le régime de Tombalbaye et le FROLINAT.

Vous avez connu la prise de Ndjamena en 1979 par les forces rebelles du Nord, les profondes déchirures et rancoeurs entre les tchadiens depuis lors. Vous aviez suivi de près les différents rendez-vous manqués de réconciliation nationale et la guerre des neuf mois à Ndjamena entre le GUNT et les FAN, l’occupation libyenne et ses affres sur les populations du grand BET. Vous avez courageusement rallié les FAP (que vous commandiez) aux FANT, pour obtenir les victoires historiques de Ouadi-Doum à Maaten-as-Sahara, sur l’envahisseur libyen.

Nous, génération sacrifiée de cette époque, nous vous avions rejoint à la CNS de 1993 où vous représentiez les FDS avec d’autres anciens haut-gradés. Vous avez été témoin de tous les drames politico-militaires survenus depuis lors dans notre pays inutilement après le consensus de 1993 sur la démocratie et l’Etat de droit. En avril 2005, vous m’aviez remis solennellement devant la hiérarchie des FDS réunies en états-généraux, un Témoignage de Satisfaction qui est mon grade civil et ma distinction honorifique. Et j’ai effectivement rempli ma mission dans le cadre du G5 Sahel !

Si je fais ce rappel sommaire au doyen que vous êtes, c’est parce que, de Tombalbaye à Mahamat Idriss Déby, vous avez tout vu, tout vécu ! Cinquante années d’expériences ce n’est pas donné à n’importe qui, un âge difficile à atteindre aujourd’hui par nombre de jeunes tchadiens désespérés !

Même si vous êtes un homme affable et discret, vous êtes le doyen du CMT et cela vous confère un grand devoir, envers vous-même, vos collègues d’armes et envers le pays. Personne que vous n’est mieux indiqué pour moraliser les uns et les autres, corriger les ardeurs qui conduisent à la bêtise et aux drames! Et la génération montante vous en saura gré, ainsi qu’à vos descendants, de jouer rigoureusement ce rôle au sein du CMT, un énième sacrifice de patriote soldat, pour la réussite de cette transition problématique.
C’est juste pour que la voix de la sagesse prévale au sein du CMT et des forces qu’il représente, afin que la nation entière sorte définitivement des sables mouvants et des malédictions répétitives de notre histoire. Pas de discours dans la troupe et j’ai fait mon rapport, mon général! Ordonnez, au CMT, mon repos et celui de tous les tchadiens svp! Il y a un temps pour toute chose sous le soleil !

Enoch DJONDANG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *