fbpx

Tchad: Yaya Dillo Djerou investit Président du Parti Socialiste sans Frontière

Le Parti Socialiste sans Frontière ( PSF) a organisé ce vendredi 6 août 2021, son deuxième congrès ordinaire à NDjaména. Ce congrès est placé sous le thème : Le PSF face aux défis de l’ère.

Cette cérémonie a vu la présence du président national du parti, Dinamou Daram, du président d’honneur, Yaya Dillo Djerou, de quelques présidents et secrétaires généraux des partis amis et de plusieurs militants et sympathisants du parti venus de tous les coins du pays.

À l’issue du congrès, Yaya Dillo Djerou, président d’honneur du parti et dont la candidature n’a pas été validée aux élections présidentielles passées, a été désigné président national du parti socialiste sans frontière.

À l’ouverture du congrès, le président national du parti, Dinama Daram a d’abord exprimé ses remerciements aux présidents des partis amis et aux congressistes d’avoir honoré de leur présence à ce congrès malgré les agendas chargés.

Il explique que la démocratisation effective du Tchad constitue l’objectif primordial des militants du PSF.

Dinam Daram s’en est officiellement retiré de la présidence du parti pour quelqu’un d’autre puisse prendre sa destinée et apporter son expérience pour un coup chao aux prochaines échéances électorales.

Le nouveau président national du parti socialiste sans frontière, Yaya Dillo Djerou a échangé avec ses camarades militants sur les défis de l’heure.

A issue de ces assises, plusieurs résolutions et recommandations seront également émises.

Dans son discours, Yaya Dillo Djerou a tout d’abord remercié le président sortant pour son sens élevé du patriotisme, parce que dit-il, c’est pour la première fois dans l’histoire du Tchad qu’un président fondateur d’un parti accepte de son gré de rendre possible l’alternance politique interne.

Il n’a pas perdu de vue les crises politique, institutionnelles, sociales et économiques que traverse le Tchad depuis un certain temps.

Pour lui, la junte militaire a orchestré un coup d’état constitutionnel et continue avec les mêmes méthodes de l’ancien système du Mps.

Il demande par ailleurs au gouvernement de la transition de faire la lumière sur les exécutions et disparitions des prisonniers, la mort des manifestants du 27 avril dernier et le cas de disparition du Dr Tom Erdimi.

Le président national du PSF, Yaya Dillo a enfin rassuré les militants du parti de conduire les recommandations et résolutions en actes concrets pour une victoire éclatante aux prochaines échéances électorales.

TWM- ADOUM CASIMIR ADJBANE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *