fbpx

Abéché: Des acteurs clés formés dans la connaissance de règlement sanitaire international

Les rideaux sont tirés sur les trois jours d’intense travaux d’échange d’expérience organisé par le ministère de la santé publique à l’agence de développement des technologies de l’information et de communication d’Abéché.

Cet atelier qui a commencé du 02 au 04 juillet 2021 et financé par la Banque Mondiale a réuni les différents acteurs des ministères notamment le ministère de la santé publique, le ministère de l’élevage, le ministère de l’agriculture, le ministère de l’environnement, les agents de force de la sécurité et les agents de la douane en exercice à l’intérieur et ceux des postes-frontières.

Le pool d’Abéché réuni les acteurs des zones de Wadi-Fira, Ennedi-Est, Ennedi-Ouest, Tibesti et Sila.

Selon M. Mouldjidé Mbaiban, rapporteur national de la coordination des points d’entrées et par ailleurs chef de service adjoint des maladies non transmissibles à la direction nationale de la surveillance et de lutte contre la maladie, les frontières sont poreuses et la plupart des agents à ces postes-frontières manquent de connaissances adéquates donc il y a nécessité de la tenue de cet atelier de renforcement des capacités.

Le Règlement sanitaire international (2005) ou « RSI (2005) », il faut le rappeler, est un instrument de droit international qui aide les pays à travailler ensemble pour sauver des vies et préserver les moyens d’existence menacés par la propagation internationale des maladies et d’autres risques sanitaires. Il est entré en vigueur le 15 juin 2007 et est juridiquement contraignant pour 194 pays signataires, y compris les Etats Membres de l’OMS dont le Tchad.

Cet atelier a donné place à plusieurs recommandations, entre autres,:

  • la création d’une plateforme de partage d’informations entre les différents acteurs de terrain;
  • la collaboration transfrontalière entre acteurs des pays ayant des frontières communes;
    -le renforcement des neuf points d’entrées retenus par le ministère par de moyens roulant et de ressources humaines;
  • la formation continue des acteurs…

Cependant, certains acteurs clés, comme la douane, les forces de sécurité étaient absentes à cette formation, un absence qui se justifierait par le manque d’une bonne communication souligne.

DIONRO Emmanuel. TWM Abéché

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *