fbpx

Tchad : La ville de N’Djamena dotée des plans Spatiaux aux normes internationales

A l’actif de la société IGNFI (Institut Géographique National de France International) en collaboration avec l’État tchadien, le Projet d’infrastructure des données spatiales sur la ville de N’Djaména et ses environs, commencé en 2017, arrive à son terme avec la remise officielle des plans de la ville N’Djaména.

La cérémonie s’est déroulée ce vendredi 30 juillet, à l’hôtel Radisson en présence du Premier Ministre de Transition Pahimi Padacké Albert.

Au cour de cette cérémonie, c’est la Ministre des Affaires Foncières, du Développement, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mme. Amina Ehemir Torna qui a remis officiellement les plans de la ville de N’Djaména au Premier Ministre de Transition Pahimi Padacké.

La réussite de ce projet de Données Spatiales géographiques de référence avec le modèle de cartes au 1/5000éme est, rendue possible par l’implantation de réseau géodésique et l’implication active des cadres du Ministère des Affaires foncières.

Environs 900 km2 de la ville N’Djamena et ses environs sont inscrits dans l’implantation de bornes géodésiques.

Le nouveau système de référence mis en place s’appelle RGT20 (Réseau Géodésique Tchad 2020). C’est un modèle compatible avec les systèmes mondiaux, et basé sur les techniques de positionnement moderne.

Pour la Ministre Amina Ehemir Torna, c’est un outil innovateur qui fait déjà ses preuves dans la qualité d’analyse et offre une précision dans la plage des normes internationales.

C’est un système fait de manière à pouvoir exprimer et transposer dans une même référence tout type de données géographiques dira t-elle.

Aussi, les cartes permettront à la voirie de la ville de N’Djamena de faire une gestion de drainage des eaux et l’assainissement en zones urbaines et aux délimitations et démarcation des frontières.

Toumaï Web Médias Mbodou Hassan Semidjidda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *