fbpx

Moundou : Les étudiants en Masters de l’Université outillés en télédétection

Organisé par le projet SEFAC dans le cadre du Programme GMES & Africa, cet atelier de formation qui s’est déroulé du 15 au 17 Juillet 202, a regroupé les étudiants en Master, les enseignants et chercheurs du département Géographie des Universités de Pala, N’Djamena et Moundou.

Sous le thème « Prise en main des outils de télédétection et SIG pour le suivi des forets d’Afrique Centrale », cet atelier du projet SEFAC du programme GMES & Africa vient répondre aux ambitions des jeunes étudiants.

Malgré les ressources matérielles limitées de leurs institutions académiques, les étudiants ont opté pour cette discipline qui leur permettra de contribuer à la gestion durable des ressources naturelles et de la sécurité de l’Afrique.

Le représentant des étudiants en Master a précisé  s’est en ce terme  qu’ils  ne voudront pas être des géographes de l’antiquité, mais des géographes modernes, outillés aux nouvelles technologies afin d’être performants dans le monde du marché.

La formation est assurée par les experts en télédétection venus de l’Agence Gabonaise d’Etudes et d’Observations Spatiales (AGEOS) leader du Consortium AGEOS œuvrent à renforcer les capacités des étudiants dans le domaine de l’observation de la terre.

Le Professeur Djangrang Man-na, point focal du projet SEFAC, de soutenir que cette initiative va contribuer à l’émergence de la prochaine génération des géo scientifiques en matière d’Observation de la Terre dans la sous-région Afrique centrale.

Pour lui, le programme vise à appuyer les bénéficiaires des réseaux et auront de véritables perspectives pour mettre en œuvre une science d’observation de la terre responsable capable de résoudre les défis et tirer bénéfice des opportunités du développement durable.

Aboubakar Mambimba Ndjoungui, Coordonnateur du projet SEFAC, a quant à lui déclaré :  « Nous devons arrêter de former des chômeurs. L’Agence Gabonaise d’Etudes et d’Observations Spatiales (AGEOS) est la première Agence Spatiale en Afrique Centrale, en tant que leader dans la sous-région nous avons le devoir d’assurer le transfert des compétences et le partage des connaissances acquises dans le domaine des sciences de l’Observation de la Terre ».

Dans son discours d’ouverture, le Président de l’Université de Moundou, Pr Jean Claude a mentionné que le Ministère de l’Enseignement Supérieur accorde du prix à tout projet qui vise à booster le développement humain.

Les modules partagés sont entrés autres : les bases fondamentales sur la télédétection et sur les SIG ; l’analyse des images satellitaires ;  la classification et l’amélioration manuelle ; l’initiation à locus map ; la prise en main de ArcGIS et l’analyse des fichiers formes (vecteurs/raster).

Pour rappel, le Programme GMES and Africa est une initiative conjointe co-financée par la Commission de l’Union Européenne et la Commission de l’Union Africaine. Et, a pour but le développement des infrastructures et le renforcement des capacités qui permettront aux utilisateurs de faire une exploitation intensive et cohérente des données technologique et services d’observation de la terre.

Toumaï Web Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *